Xsensio logo

Un laboratoire à même la peau

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email
Share on print
Print

Avec ses capteurs miniaturisés, Xsensio est sur le point de révolutionner l’industrie des accessoires connectés. Dans son cheminement, la start-up vaudoise a pu compter sur les conseils d’un coach platinn.

 

1 cm2 de nanotechnologie
La jeune pousse a mis au point une technologie appelée Lab-On-Skin (TM), sorte de laboratoire microscopique et portable de 1 cm2. Capable d’analyser les bio-marqueurs présents dans la sueur, le système donne des indications en temps réel sur la santé et le bien-être de l’utilisateur.
Xsensio donne une nouvelle dimension à la collecte de données en continu et laisse entrevoir la prochaine génération de bracelets connectés. Si jusqu’ici les “wearables” – les objets connectés à porter – sont déjà équipés de capteurs, ils ne sont généralement en mesure de récolter que des informations physiques sur l’individu, comme ses mouvements ou son rythme cardiaque.
Esmeralda Megally, CEO et co-fondatrice de la société, nous explique: «Nous voulons compléter ce qui existe déjà en récoltant des informations biochimiques. Notre idée n’est pas de remplacer la prise de sang mais de compléter ce qui est réalisé ponctuellement en laboratoire avec une multitude d’informations récoltées tout au long de la journée. Cela se fait de manière non invasive, à la surface de la peau, grâce à une technologie nano présente dans notre puce.»

Le champ des possibles
La version actuelle tient dans un patch, mais à terme la puce pourrait s’intégrer dans d’autres objets connectés et analyser des centaines de bio-marqueurs comme le stress ou le taux de sucre et fournir ainsi une analyse multiparamétrique. «Il y a un énorme potentiel du côté médical. Nous rencontrons également de l’intérêt de la part de grandes sociétés pharmaceutiques. Aujourd’hui, les premières applications sur lesquelles nous travaillons se situent du côté bien-être, avec des conditions plus facilement traçables comme la déshydratation ou les crampes musculaires.»

Xsensio puceCapteur miniaturisé

L’avis de l’entrepreneure
Au-delà du défi technologique auquel il a fallu faire face, Xsensio a pu profiter de l’expertise de Jean-Marc Wismer, coach platinn, pour mettre en place sa stratégie. Esmeralda Megally: «Nous avons choisi de travailler avec Jean-Marc, car il a été impliqué dans une entreprise similaire à la nôtre en terme de défis. Avoir accès à quelqu’un étant passé par ces étapes-là et qui pouvait nous guider était très important. Il nous a accompagnés dans des moments-clés de la vie de l’entreprise, surtout au début, où il est important de ne pas se tromper. Nous avons pu compter sur son conseil lorsque de grandes sociétés nous ont fait des propositions de collaboration. Nous transmettre ses bonnes et ses mauvaises expériences a été extrêmement utile pour faire les bons choix et trouver les bons partenaires.»

L’avis du coach
Jean-Marc Wismer partage également son retour d’expérience: «Nous avons dû identifier les risques liés à certains projets de collaboration, ce qui a eu pour conséquence de réorienter la stratégie vers la recherche de financement, avec les implications que cela comporte en termes de rôles et de responsabilités des différentes parties prenantes. Ce n’est pas simple d’avoir réussi à se repositionner, à remettre en question les options qui semblaient attractives et étaient sur la table. J’ai trouvé agile et courageuse la façon dont ils ont avancé. Et très efficace aussi.»

Pour en savoir plus…
xsensio.com

Par Stéphane Matteo

Découvrir davantage de cas

Internet des objets

Revue du projet Ecosystème IoT

Mission et objectifs La mission du projet Ecosystème IoT est de développer et valider – fondée sur le recensement, la caractérisation et