Innover pour s’implanter dans le marché de l’oral care

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print

L’entreprise Jawsome située à Genève lancera prochainement son premier produit: le kit de blanchiment dentaire de sa marque « The Bright Lab ». Entretien avec le directeur Simon Meillet.

 

Comment est née Jawsome?

Après des études à l’Ecole hôtelière de Lausanne, j’ai travaillé dans le secteur du « Private Equity ». Je conseillais mes clients sur des investissements dans des entreprises non cotées en Bourse, principalement en Suisse. C’est en étudiant des projets, imaginés par de jeunes start-up, que j’ai eu envie de me lancer à mon tour.
Je suis alors parti d’une approche très business, avec comme modèle la société américaine « Dollar Shave Club » que je trouve très intéressante. Cette entreprise a décidé d’entrer un marché très concurrentiel, à savoir celui des rasoirs. Elle est arrivée avec une approche transparente, un produit de qualité et bon marché, une communication décalée et un modèle de souscription.

Je me suis assez vite tourné vers le secteur de l’oral care qui n’a pas encore été selon moi disrupté; je me suis concentré, dans un premier temps, sur les kits de blanchiment de dents qui font partie de la famille des produits cosmétiques et que tout le monde peut acquérir sans ordonnance.

Nous visons principalement les « milléniaux », des jeunes de 18 à 30 ans. Cette génération est souvent très soucieuse de son apparence et donc potentiellement intéressée par ce type de produit.

Simon Meillet, co-fondateur Jawsome SA

Comment comptez-vous vous différencier de la concurrence?

Lorsque nous avons commencé à étudier le marché, nous nous sommes rapidement rendu compte que l’accent n’était pas mis sur l’efficacité des produits. La plupart des kits se ressemblent, avec le même fonctionnement. Tous les efforts se concentrent sur le marketing et le « branding ».

J’ai donc décidé de m’entourer d’ingénieurs et de chimistes pour élaborer un soin et un produit de qualité. Les pâtes à blanchir les dents de la concurrence sont souvent abrasives et parfois douloureuses, notamment avec l’utilisation de peroxyde d’hydrogène. La marque « The Bright Lab » lancée par Jawsome utilise d’autres composants peu agressifs et efficaces afin que l’utilisateur prenne du plaisir pendant sa séance de blanchiment. L’innovation se trouve aussi dans l’appareil: la gouttière est couplée et pilotée par une application smartphone qui enregistre les résultats – tels que la variation de la couleur des dents avant et après un traitement personnalisé – et elle permet de renseigner l’utilisateur sur ses progrès. Elle permet ainsi d’adapter la fréquence de répétition du traitement en fonction de la blancheur escomptée.

Comment s’est passée votre collaboration avec platinn?

C’est par l’intermédiaire de l’Office de Promotion des Industries et des Technologies (OPI) que j’ai pris contact avec platinn. Dès les premiers contacts avec François Gilardoni, conseiller accrédité « Affaires » et « Coopération », j’ai été impressionné par la diversité des acteurs présents au sein du réseau platinn. Notre produit touche plusieurs domaines comme la chimie, l’électronique ou encore les matériaux. C’était donc très intéressant de pouvoir rencontrer des spécialistes d’horizons différents.

À travers ce soutien, je souhaitais le regard d’un premier œil critique qui pouvait soit me conforter dans certains choix, soit me remettre en question pour d’autres. J’ai aussi beaucoup apprécié l’approche structurelle et pratique de François. Chaque fois qu’un problème se présentait, nous allions directement à l’essentiel, en passant à l’action et en trouvant une solution. Rien ne restait bloqué très longtemps.

Comment voyez-vous le futur?

Nous avons créé la société en octobre dernier et terminons actuellement notre phase de recherche et développement. Nous allons prochainement effectuer une levée de fonds qui nous permettra de lancer notre premier produit de la marque « The Bright Lab » cette fin d’année. Dans un premier temps, nous visons le marché anglais. L’objectif sera ensuite de bien s’implanter en France et en Allemagne tout en développant, bien entendu, celui en Suisse.

Nous voulons également diversifier notre offre avec d’autres produits dans le domaine de l’oral care. Pour conclure, nous voulons développer « The Bright Lab » pour que l’entreprise devienne une marque de référence, symbole de qualité et performance, dans le secteur de l’oral care, tout en proposant des produits dans lesquels nos clients ont confiance.

L’avis du coach

«Le partenariat avec Jawsome s’est extrêmement bien déroulé. Les porteurs de projets sont réceptifs aux suggestions et remarques issues du réseau platinn, relate le coach François Gilardoni. Je suis très confiant quant à l’avenir et au développement à l’international de leur projet. C’est un produit de très grande qualité, conçu avec une attention suisse et guidé par un acteur important du domaine des polymères. Ils sont pragmatiques, proactifs, orientés résultats et ont une grande capacité de remise en question et d’adaptation, que cela soit dans leur modèle d’affaires ou dans les choix technologiques de leurs produits. De surcroît, ils savent très bien s’entourer. Le plus important, c’est leur écoute des besoins des clients.»

Découvrir davantage de cas

Plongée dans une fabrique de friteuses

Tournée vers l’exportation, la PME Valentine Fabrique s’est spécialisée depuis 67 ans dans un marché de niche. Son directeur explique le travail

Le défi de l’internationalisation

L’entreprise du Landeron (NE) SmartLiberty, active dans des systèmes mobiles de sécurité et de communication sur le marché des soins de longue