Le couteau suisse de l’événementiel et des requêtes digitales

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print

La société EPwise propose déjà deux services web pour aider les entreprises et les administrations à gérer et organiser leurs événements numériques. Avec un projet Innosuisse d’intelligence artificielle, d’autres outils d’optimisation sont prévus.

Sebastian Chiappero est un entrepreneur chevronné. Cet Argentin de cœur, né à Genève d’une famille de réfugiés politiques, a co-fondé en 2007 Sponsorize, une société spécialisée dans le conseil aux entreprises concernant les stratégies de marketing. Depuis fin 2019, l’homme d’affaires poursuit dans la continuité. Sous l’entité EPwise S.A., Sebastian Chiappero et ses associés se sont fixé comme objectif de développer une suite de logiciels intelligents pour offrir aux administrations publiques et aux entreprises une expérience de communication et d’organisation d’événements complète au niveau digital.

Eventwise: gérer des événements de manière centralisée
Le premier produit imaginé se profile comme la solution à l’organisation et à la gestion d’événements hybrides: séances de travail, site Internet pour micro-événement, webinaires, live stream, visio-conférences, etc.
Eventwise promet de réduire les tâches répétitives et d’optimiser le traitement des informations: création d’un microsite pour un événement, gestion des contacts, des invitations et des relances, jusqu’au bout de la chaîne en calculant les retombées de l’événement pour le client.

Dernièrement, la société EPwise a déplacé son siège de Zurich à Microcity dans le canton de Neuchâtel pour profiter de l’écosystème d’innovation en matière d’intelligence artificielle et de blockchain. Un déplacement stratégique dû notamment à un projet Innosuisse élaboré en partenariat avec HE-Arc Ingénierie. En 2019, ils ont décroché un financement de près de 500’000 francs pour soutenir le développement R&D de la technologie.
But de cette collaboration: développer des algorithmes de machine learning pour rendre intelligent le service de gestion et de création d’événements. En effet, de nombreux paramètres peuvent faire l’objet de conseil pour autant que les données soient structurées et croisées: aide à l’identification d’un lieu, analyse du choix de fournisseurs, achat ou location de matériel, etc. Un planning adapté ainsi que des recommandations adaptées à l’utilisateur seront ainsi proposés.

Partnerwise: un outil de gestion de requêtes
L’autre service développé pour l’instant s’adresse aux institutions publiques, aux fondations ou aux entreprises qui reçoivent toutes de nombreux types de demandes à traiter: bourses d’études ou subventionnements, sponsoring, mécénat ou partenariats d’affaires par exemple.

Partnerwise est un logiciel qui promet d’optimiser ces processus. L’utilisateur du service peut par exemple créer des formulaires personnalisés pour simplifier les requêtes et les cadrer. La solution fournit également une aide à la décision en analysant les données, une interface pour gérer les contacts et paramétrer l’envoi d’e-mails en fonction de chaque phase de projet. En somme, toutes sortes de fonctionnalités pour optimiser les phases récurrentes des demandes et en tirer des données utiles.

Le regard déjà tourné vers la suite
EPwise voit plus grand et différents secteurs – toujours au niveau B2B – seront ciblés à travers d’autres services digitaux dans les années à venir. Immowise qui sera lancé en avril de cette année, permettra par exemple d’organiser et de gérer numériquement tous les aspects des assemblées générales de copropriétaires.
Par la suite, la solution technique pourrait être adaptée aux besoins spécifiques d’autres secteurs: les organisations de l’administration publique (outils online pour les citoyens, événementiels et communications), les assurances, les banques ou l’industrie du luxe (services à la clientèle, webinaires, retransmissions lives).
Mais, à moyen terme, Sebastian Chiappero explique sa vision comme suit: “L’idée, c’est de se concentrer sur ces trois applications, en tout cas pour les cinq prochaines années. Nous n’allons pas en faire de nouvelles puisque ce sont trois sociétés à part entière pour chaque solution produit développée.”
En septembre, un premier tour de table de levées de fonds sera organisé pour pérenniser le projet. A terme, l’entreprise souhaite aussi s’internationaliser dès 2023, vers la France, l’Allemagne ou l’Angleterre pour commencer.

Pour en savoir plus…
www.event-wise.ch
www.partnerwise.ch

par Arnaud Gariépy

L’avis de l’entrepreneur
“Le lien avec le réseau platinn s’est fait grâce à Philippe Gaemperle. En 2007, nous avions croisé sa route. Il était directeur de l’association Genilem et nous avions été sélectionnés avec Sponsorize pour un soutien. Depuis, nous avions gardé contact et quand nous avons mis sur pied le projet EPwise, il nous a relancé et présenté le soutien et le coaching platinn que je ne connaissais pas.
Je suis très content du travail effectué avec lui. Il a fait une évaluation de nos besoins et nous a rapidement présenté l’acteur économique clé pour accélérer le développement de notre société, à savoir Microcity. Je trouve qu’il y a un dynamisme dans ces structures qui m’a tout de suite plu.
Il y a eu une sorte d’alignement des planètes. Nous avions déjà une relation avec le canton de Neuchâtel via le projet Innosuisse mené avec la HE-Arc, et tout s’est bien goupillé ensuite.
Philippe nous a beaucoup aidé au départ sur la soumission du dossier auprès du canton de Neuchâtel pour obtenir des aides à l’installation d’une nouvelle entreprise. Désormais, il nous apporte son soutien pour identifier d’autres possibilités d’aides au développement que le canton propose. L’objectif à terme est de nous insérer dans le tissu économique de la région en créant des synergies avec des partenaires locaux. Notre volonté est d’avoir un hub IT à Neuchâtel et de conserver des bureaux commerciaux à Genève et Zurich, pour essayer de rayonner sur le territoire suisse d’ici 24 à 36 mois.”

L’apport de platinn
Philippe Gaemperle, coach platinn Affaires, ainsi que coach au pôle d’innovation neuchâtelois Microcity, revient sur l’expérience de coaching: “La collaboration avec la HE-Arc et le projet Innosuisse avaient déjà été initiés par Sebastian et son équipe. Mon aide a consisté à consolider la relation d’affaires sur le canton de Neuchâtel au moment du déménagement du siège principal dans l’écosystème de Microcity. J’ai activé le réseau platinn. Nous avons agi tout d’abord au niveau des levées de fonds. Pour cela, j’ai mis en place un coaching Finances avec Emmanuel De Watteville. Je l’ai accompagné dans sa démarche en fournissant des contacts utiles et en aidant à l’obtention d’un financement du NECO pour les aspects R&D de la solution technique. Désormais, l’enjeu est d’une part de terminer le développement de l’algorithme du projet Innosuisse et d’identifier ensuite des partenaires potentiels à Microcity par rapport aux ambitions de développement d’EPwise.”
Philippe Gaemperle ne tarit pas d’éloges à propos de Sebastian Chiappero: “C’est quelqu’un de brillant et un visionnaire dans ce qu’il entreprend. Il agit en fonction de ce qu’il dit et on peut lui faire confiance. Je suis très content de pouvoir collaborer avec lui. Nous partageons les mêmes valeurs et je crois qu’il est content des résultats obtenus ensemble.”

Découvrir davantage de cas

Certifié pour l’avenir

L’entreprise neuchâteloise PBMC, basée aux Brenets et active dans la sous-traitance horlogère, mise sur les certifications pour s’ouvrir notamment au marché de

Un nouveau mode de coaching

Le coaching collaboratif permet de réunir autour d’un projet plusieurs entreprises. Swisscast est une start-up qui a permis de valider ce nouveau