Faire parler les données numériques

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print

C’est le service proposé par enovating, une entreprise spécialisée dans l’extraction, la structuration et l’analyse des données numériques. Petit tour d’horizon d’une technologie en plein essor.

 

enovating s’adresse au tissu économique local et suisse, avec pour ambition de fournir un outil décisionnel important aux PME, aux start-up, voire aux instituts de recherche ou aux pouvoirs publics.
Créée en 2018, l’entreprise est encore jeune, mais ses fondateurs sont au bénéfice d’une expérience de 25 ans dans le domaine du traitement, de l’analyse et de l’interprétation des données.
“Notre force réside dans une équipe pluridisciplinaire qui mêle des compétences scientifiques, techniques, en particulier dans l’intelligence artificielle, en machine learning et en développement de logiciels informatiques”, explique Aldous Zaugg, son CEO, âgé de 45 ans. Physicien de formation, ce dernier a effectué un MBA il y a quelques années. Plusieurs voyages aux USA ont aussi forgé un certain esprit d’entreprendre et l’envie de mener sa propre affaire.

La méthode pour trouver l’aiguille dans la botte de foin…

“Savoir pour prévoir, prévoir pour pouvoir” disait l’un des pères fondateurs de la sociologie classique, Auguste Comte. Cela n’a sans doute jamais été autant vrai qu’à l’ère du big data. Nous communiquons tous azimuts, avec pour corollaire également que de nombreuses informations se perdent. Environ 30 téraoctets de données par seconde sont générés actuellement sur la toile, et cela ne cesse de s’accroître. Grosso modo, cela représente quelques 1’000 téléchargements d’une série télé de 5 saisons, du genre Breaking Bad.

enovating promet de faire parler cette immense montagne de données. Pour ce faire, l’entreprise propose 4 niveaux de traitement: de la simple collecte d’informations et leur structuration, à l’analyse des données structurées, jusqu’à la prédiction et la formulation de recommandations précises.

“Notre job consiste à absorber de grandes masses de données, structurées ou non, telles que des publications scientifiques, des rapports gouvernementaux, de la documentation technique, des descriptifs de projets, des nouvelles glanées sur le web, des bases légales, des brevets, des statistiques, etc. et d’en faire émerger du sens”, précise Aldous Zaugg.

Trouver des réponses aux questions stratégiques
Avec sa méthode, la société enovating promet d’accéder à un niveau d’analyse important pour répondre à des questions stratégiques telles que: l’état de la concurrence, le cadre légal pour une nouvelle technologie, le choix de nouveaux fournisseurs, l’adaptation des prix aux différents segments de marché, identifier de nouveaux débouchés ou encore trouver dans quoi investir une partie de son chiffre d’affaires.

Le CEO donne un exemple: «Imaginez une start-up qui crée un certain type de caméra multispectrale pour drone et qui le destine en premier lieu au marché agricole. Cette société a peut-être l’intuition que son invention pourrait potentiellement s’appliquer à d’autres domaines, mais elle n’a pas les capacités analytiques nécessaires de le vérifier. Notre système permet d’agréger les millions de données existantes externes à l’entreprise et de les mettre en relation avec cette question.”

Concrètement, les données sont collectées, nettoyées et structurées, puis étiquetées grâce à des algorithmes pour être mises en relation. “La force du système repose sur l’analyse de données très hétéroclites entre elles. Seuls 4% environ des informations du web sont visibles, le reste n’apparaît pas pour l’utilisateur lambda. Nous cherchons dans toute la partie existante. Seule, une donnée a une portée limitée. Par contre, en liant des informations entre elles, la pertinence apparaît et on commence à voir des tendances lisibles”, détaille Aldous Zaugg.
Les résultats des analyses réalisées par enovating sont accessibles par leurs clients sur la plateforme en ligne “enobox”, offrant des outils de visualisation avancés.

Vers un système plus agile
Aldous Zaugg et ses associés, Raphaël Imer et David Courtet, souhaitent poursuivre sur leur lancée. Dans le cadre de la NPR, ils travaillent avec le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique (CSEM) et l’Etat de Neuchâtel sur la mise au point d’un système d’information plus réactif.
“Le but de ce projet est de transformer une question, et sa réponse stratégique, valable une fois, en quelque chose de facilement actualisable dans le temps. Autrement dit, de passer d’un système d’analyse statique à un système dynamique,” explique le CEO d’enovating.
Avec ce projet, le suivi de l’information et son actualisation se feraient quasiment en temps réel, un vrai trésor de guerre en matière d’aide à la prise de décisions stratégiques.

Pour en savoir plus… www.enovating.com/fr

par Arnaud Gariépy

L’avis de l’entrepreneur

“C’est le canton de Neuchâtel qui nous a offert cette opportunité et nous l’avons saisie. Lorsqu’on commence un nouveau business, on a une certaine vision du futur, mais il faut encore trouver comment la concrétiser. La rencontre avec le coach platinn Alexandre Coquoz a été extrêmement bénéfique de ce point de vue-là. Cela nous a apporté énormément au niveau de la structuration de nos idées. Notre vision de l’entreprise n’a pas changé, mais cet échange a permis de la consolider, de bonifier le projet.
Nous avons travaillé sur notre manière de communiquer et sur notre offre commerciale en réfléchissant à ce que nous pouvions proposer aux différents secteurs d’une entreprise. Le conseil d’administration, le secteur RH, la R&D ou encore le marketing n’ont pas les mêmes questions stratégiques.
La collaboration avec Alexandre a été simple et efficace: au travers de discussions ouvertes, la réalisation de schémas pour illustrer nos visions ou encore la mise en relation avec différents partenaires de son réseau, son aide a été complète et précieuse. De plus, Alexandre nous a épaulé tout au long du processus pour l’obtention du projet NPR. Son expérience a été très appréciée.”

L’apport de platinn

Alexandre Coquoz, coach Affaires chez platinn, se dit très content des 3 phases de conseil menées avec enovating: “Aldous et son équipe ont travaillé dur pour mettre en place de nouvelles choses. L’échange a été très constructif. J’ai pu les aider à prioriser certaines choses pour structurer et développer leur vision de l’entreprise. J’ai essayé de leur apporter le point de vue du client lambda. C’est un domaine relativement complexe, il fallait pouvoir vulgariser la technologie pour que le produit soit attractif au final. La cerise sur le gâteau a été de décrocher le projet NPR.
Nous avons également parlé tactique et prospection. Je leur ai donné quelques pistes, des contacts que j’avais. Désormais, le défi pour enovating, c’est de rentrer sur le marché et d’amener les solutions à des entreprises qui n’ont pas le temps pour faire, par exemple, de la veille technologique. Souvent, les entrepreneurs se disent qu’ils doivent régler l’opérationnel et délaissent le volet stratégique. Le challenge est d’établir le contact avec eux pour montrer que la solution proposée est bonne.”

 

Découvrir davantage de cas