Logo Fabrinal

Un regard vers l’avenir

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email
Share on print
Print

L’entreprise familiale Fabrinal SA repose sur un produit phare et a fait appel à platinn pour se réinventer.

 

Quel est le domaine d’activités de Fabrinal?
Fabrinal focalise ses activités et ses innovations sur la technologie médicale appliquée à l’étude de l’œil (Eye Care). Nous mettons actuellement en place un “innovation lab” permettant à nos clients de faire appel à nos services et à notre expérience dans le domaine du “medical device” et de l’ophtalmologie pour développer de nouveaux produits ensemble.

Comment êtes-vous arrivée à la tête de la société?
Fabrinal a été fondée en 2007 par mon père, Charles Houriet, qui a développé notre produit clé, l’ERG-Jet, un capteur pour réaliser la cartographie de la rétine. Ce produit avait été créé dans les années 80 chez Universo Plastique, en collaboration avec le Dr. Pierre-Alain Grounauer. Quand Swatch a acquis l’entreprise, mon père a racheté le produit et fondé Fabrinal. En 2013, alors que je terminais ma formation d’ingénieure en conception de produits ergonomiques et design à la HE-Arc, mon père m’a proposé de reprendre le flambeau. Je dirige Fabrinal SA depuis 2014 et j’apprends tous les jours sur ce milieu si spécifique, passionnant et parfois difficile des dispositifs médicaux. Cette entreprise a toujours été très familiale: l’opératrice qui fabrique notre produit clé, Sylvie Bonnabe, le faisait déjà chez Universo. Elle possède un savoir-faire d’une très grande valeur pour nous.

Comment avez-vous rencontré platinn?
Lors de mes débuts, j’ai contacté le Service de la promotion économique de Neuchâtel afin d’obtenir un soutien pour le développement d’un nouveau produit. Nous avons constaté que la priorité était d’établir une stratégie sur plusieurs années et j’ai été orientée vers un coach platinn, Thomas Meier. Le but était de formaliser ce qui, à l’époque, se faisait d’une manière plus aléatoire. Thomas m’a permis de développer une gestion d’entreprise plus structurée et moderne. Son avis externe a été un grand plus et a amené beaucoup de dynamisme. Nous avons collaboré de manière très agréable et constructive et Thomas m’a vraiment permis de remettre en question des fonctionnements que le temps avait ancrés dans l’entreprise, tout en gardant l’authenticité de Fabrinal et de ses employés.

Comment voyez-vous l’évolution de votre entreprise?
Les enjeux actuels ne sont malheureusement pas ceux que j’aurais souhaités en élaborant notre stratégie en 2015. J’aurais aimé, d’ici 2020, développer plusieurs nouveaux produits et services. Mais, depuis plusieurs années, les normes pour obtenir des certificats européens (CE) et américains (FDA) nous autorisant à la vente se multiplient et se rigidifient, empêchant les développements de petites entreprises comme la nôtre. Je me bats depuis 2 ans pour certifier un nouveau produit et pour maintenir nos certificats actuels. Mais je garde espoir et je pense qu’une fois la rampe passée, nous allons pouvoir développer notre gamme de produits et atteindre de nouveaux segments du marché de l’ophtalmologie humaine et vétérinaire.

L’avis du coach
«L’entreprise reposait essentiellement sur un produit, avec lequel elle est leader mondial, ce qui porte des risques. Nous avons commencé par analyser la satisfaction des clients et des distributeurs mondiaux qui considèrent l’ERG-Jet comme élément stratégique de leur portefeuille. Cela a renforcé la certitude qu’il fallait produire de l’innovation. La société vivait si bien de son produit phare qu’elle s’en était éloignée. Aujourd’hui, elle s’est relancée en faisant savoir qu’elle était en mesure, grâce à ses compétences et à son réseau de fournisseurs spécialisés, d’apporter des solutions sur mesure. Cette offre connaît déjà du succès. Nous avons aussi renforcé des aspects organisationnels: mise en place d’un outil de traçabilité, formalisation des contrats avec les partenaires, certification ISO 13485. C’était un travail de longue haleine. D’autant plus que le marché est tellement normé qu’il ne favorise pas les petites sociétés. L’entreprise a pris le virage nécessaire, mais il est urgent que les autorisations pour le deuxième produit phare tombent. La direction et le Conseil d’administration sont vraiment déterminés. Nous avons épuisé les possibilités de platinn en arrivant au bout de la phase IV, mais il reste du travail et je suis heureux de soutenir la directrice à titre privé.»

Pour en savoir plus…
www.fabrinal.ch

par Charly Veuthey

Découvrir davantage de cas