Logo Pi_Lighting

Pi Lighting: la lumière comme source d’innovation

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email
Share on print
Print

La société sédunoise compte bien mettre à profit son expertise dans le monde des LED pour révolutionner les dispositifs de communication.

 

 

Une idée lumineuse
Imaginez des vitesses de transfert de données 40 à 50 fois plus rapides que le Wifi. Voilà ce que vise Pi-Lighting avec LiFiX, son innovation brevetée en 2016. Elle se base sur le Li-Fi, une technologie de communication sans fil qui utilise la lumière pour transmettre des informations. Benoît Bataillou, co-fondateur, crée Pi Lighting en 2014 après une décennie passée chez Philips en tant qu’expert LED. Composée de 5 personnes, la start-up active dans le conseil R&D cherche les moyens d’aller vers une industrialisation. «Notre compétence première c’est d’être capable de concevoir le bon spectre optique au bon moment. C’est ce type de support projet que l’on fournit à nos clients, de grands groupes comme Philips ou Acuity Brands», explique le consultant. Mais Pi Lighting a su également marier deux mondes: celui des diodes électroluminescentes et celui des puces électroniques. «Nous avons combiné les compétences des différents profils à l’interne, l’expertise LED et semi-conducteurs, pour développer une nouvelle puce de communication par la lumière. Cela permet d’obtenir de très hauts niveaux de sécurité ainsi que de très grands débits dans l’échange des données.»

PiLighting spectra

Les applications
Elles semblent quasi infinies: mobile, VR, éclairage, localisation, domotique, mais aussi aéronautique, santé, bien-être, sécurité, banques, etc. Benoît Bataillou explique: «Nous avons dans les mains une brique technologique que l’on peut potentiellement tourner dans tous les sens. La question maintenant, c’est de savoir quelle sera la première application à décoller.»

Le challenge
«Pour l’instant, les retours de l’industrie sont très encourageants. Mais pour développer de manière industrielle, nous devrons passer par un partenaire ou des structures de type projet européen, car pour sortir une puce électronique, il faut compter avec une barrière financière à l’entrée de l’ordre du million.»

L’apport de platinn
Rudolf Frycek, coach Coopération, a pu apporter son aide dans cette phase de prospection. «Nous avons trouvé deux applications principales avec des clients potentiellement intéressés dans l’aéronautique et le commerce de détail. Le coaching a également porté vers le financement public pour développer la solution LiFiX.» L’entreprise tente actuellement une nouvelle soumission auprès du programme “SME Instrument” de la Commission européenne. L’outil est destiné à financer les PME pour leur permettre de démontrer la faisabilité technique et la viabilité commerciale de leur projet. Benoît Bataillou se souvient: «La première version de notre communication était incompréhensible, beaucoup trop technique. Rudolf nous a aidé pour la forme et la structure du document. Il nous a permis de nous recentrer sur la question de l’impact de notre technologie et rendre le message intelligible.»

L’avis du coach
«Evidemment, le défi principal sera de trouver des scénarios d’applications pour la commercialisation de leur technologie. Mais on s’attend à un très grand dynamisme du marché dans les années à venir. Alors, simple et potentiellement bon marché, la solution pour la communication par la lumière de Pi Lighting est promise à un avenir radieux.»

Pour en savoir plus…
www.pi-lighting.com

par Stéphane Matteo

Découvrir davantage de cas