payrexx logo

Payrexx: Le T-Rexx du paiement en ligne

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook
Share on email
Email
Share on print
Print

Avec l’aide de be-advanced et du réseau platinn, Payrexx a su faire évoluer sa stratégie globale et entreprendre des mesures organisationnelles. Grâce à une stratégie d’internationalisation développée dans le cadre du coaching, la société basée à Thoune est désormais prête à partir à la conquête de l’Europe.

 

 

Celui qui souhaite acheter un article de fan ne fait pas seulement face à un vaste choix entre les maillots, les sweatshirts, les casquettes et les bonnets d’hiver, mais il a également l’option de payer ces articles via Visa, Mastercard, Postcard ou sur facture. Les différentes étapes, survolées en quelques clics par l’utilisateur, sont en réalité complexes à réaliser en arrière-plan, car chaque mode de paiement utilisé en ligne fait appel à des plugins spécifiques. Une complexité qui a de quoi décourager plus d’un responsable informatique, particulièrement dans les petites structures. Pour autant que la PME dispose d’un informaticien!

Du problème à l’idée d’entreprise
«L’intégration de ces nombreuses méthodes de paiement est devenue un travail fastidieux, explique le “serial” entrepreneur Ivan Schmid. Je le sais pour l’avoir vécu à de multiples reprises.» Avec sa société actuelle, il a su transformer en force ce qui avait été initialement un problème lors de créations d’entreprises antérieures. L’offre de Payrexx consiste en un outil simple destiné au paiement en ligne, acceptant diverses modalités de paiement depuis une page web. Les clients peuvent ainsi mettre en place leur propre boutique en ligne, sans nécessiter une application spécifique. Que l’on soit une petite ou une grande entreprise, il est possible de lister et de vendre, en quelques clics seulement, ses produits, ses prestations ou des projets de collecte de fonds. Tout cela dans un web-shop avec un design personnalisé et surtout avec un seul plugin.

payrexx dashboard

Le T-Rexx parmi les fournisseurs
Cette application thounoise a pour vocation de devenir l’outil de paiement en ligne le plus simple et le plus répandu au niveau mondial. Payrexx, le nom annonce déjà le programme: Pay pour paiement et Rexx en référence au gigantisme du T-Rex. Ivan Schmid vise haut et a déjà prouvé par le passé qu’il était capable d’atteindre les objectifs qu’il se fixait. Astalavista, Comvation ou encore Hotelcard, voilà plusieurs des projets à succès qu’il a su mener à bien.

«En Suisse, une entreprise a bien la possibilité de grandir, mais pas assez rapidement, selon l’entrepreneur. Il était rapidement évident pour nous qu’une stratégie d’internationalisation était indispensable! Restait à savoir comment une petite société comme la nôtre pouvait, avec peu de ressources, réussir à assurer sa croissance dans ce marché global. Un diner avec mon ancien camarade d’études Markus Binggeli, expert dans le domaine du marketing online chez Netzpuls et coach accrédité chez platinn, a eu lieu au bon moment.» «C’est quand j’ai compris que Payrexx envisageait une stratégie de croissance que j’ai expliqué à Ivan l’option d’un appui platinn», détaille le coach.
Passage de la théorie à la pratique: lorsque le canton de Berne nécessite et approuve un coaching platinn, be-advanced assume la fonction d’intermédiaire. La PME et le coach sont mis en relation selon les besoins et les priorités thématiques. Dans ce cas-ci, Markus Binggeli, avec ses compétences dans le domaine du marketing, était un choix évident.

Une stratégie conjointe
Entre le mois d’août et le mois de décembre 2017, Markus Binggeli et Ivan Schmid se sont rencontrés à trois reprises. Durant ces séances, les problématiques spécifiques ont été étudiées et une analyse client ABC a été établie. «De là a découlé l’élaboration d’une stratégie d’internationalisation que l’on a ensuite pu mettre en pratique», témoigne l’entrepreneur.
«Ce coaching platinn m’a apporté des connaissances importantes. Les échanges étaient captivants et bénéfiques et ont préparé la voie pour des mesures concrètes. Je suis totalement enthousiaste. En tant que PME, nous avons peu de ressources et sommes preneurs de personnes qui peuvent contribuer aux réflexions.» Pour Ivan Schmid, l’atout majeur reste le regard extérieur. «Il est extrêmement précieux d’avoir cette vision externe ainsi que de connaître de nouvelles méthodes. Ensuite, nous avons élaboré ensemble une proposition.»

Expansion dans 16 autres pays
Quelle est concrètement la prochaine étape chez Payrexx? «L’objectif est de mettre un pied dans 16 nouveaux marchés, soit autant de pays d’ici la fin de l‘année», explique Ivan Schmid. Cela impliquera à chaque fois un Country Manager à engager dans chaque pays pour ensuite progresser rapidement par le biais de canaux en ligne. «Nous sommes actuellement en train d’explorer des stratégies de marketing pour tous ces pays», rajoute Ivan Schmid.

Payrexx et coach

Contrecarrer la rareté des ressources
Simultanément, il se voit exposé à certains défis, comme les contraintes réglementaires. «Nous devons par exemple devenir intermédiaire financier et obtenir le plus haut niveau de certification, l’exigeant PCI-DSS.» Cela nécessite du temps et soustrait des ressources à l’entreprise. Pour lutter contre cette tendance et afin de pouvoir continuer à profiter de l’œil externe de Markus Binggeli, le coach et Payrexx sont sur le point de déposer une demande pour une troisième phase de coaching platinn, avec une approche axée sur la stratégie online. «Dans le cadre de notre stratégie d’internationalisation, nous devons encore développer une stratégie de marketing pour chacun de ces marchés», conclut Ivan Schmid.

Pour en savoir plus…
www.payrexx.ch

Par Anita Suter

Découvrir davantage de cas