De la nourriture pour chiens et chats 100% CH et sans additifs

Twitter
LinkedIn
Facebook
Email
Print

Dog’s Food Corner développe des menus sur mesure pour les chiens et les chats souffrant de problèmes d’alimentation. Un marché très spécifique qui s’adresse aux propriétaires prêts à se plier en deux pour leur animal à quatre pattes.

Dog’s Food Corner est une jeune entreprise basée à Villeret dans le Jura bernois. La start-up qui emploie 6 personnes depuis sa création en 2019, a opté pour un marché de niche: elle propose des menus adaptés pour les chiens et chats souffrant de problèmes de santé.
La nourriture est faite maison, à partir de produits régionaux. Les menus sont adaptés à chaque animal ou pour chaque maladie. Sur le site de l’entreprise on trouve ainsi des rations diététiques pour lutter notamment contre les insuffisances rénales, le diabète, les problèmes de digestion ou les intolérances alimentaires.

De l’horlogerie à la diététique pour chiens et chats
La fondatrice de Dog’s Food Corner s’appelle Joana Santos. Cette Lisboète de 34 ans est arrivée du Portugal en 2010 pour changer de vie. Au départ, elle cherchait simplement autre chose après quelques années passées à Porto. De fil en aiguille elle découvre le monde de l’étampage et de l’horlogerie. Durant 7 ans, elle monte les mouvements pour une marque prestigieuse du Swatch Group. “J’étais super contente de mon travail, c’était vraiment une passion. Je pensais que j’allais passer toute ma vie dans ce domaine”, raconte la jeune entrepreneuse. C’était sans compter un problème de santé. Une hernie cervicale provoquée par les longues heures passées à l’établi d’horlogerie l’oblige à songer à une reconversion professionnelle à tout juste 30 ans.
A la même période, Joana Santos se lance dans la conception de repas pour son chien. Sirius, est un dog allemand qui depuis son plus jeune âge souffre de troubles digestifs chroniques. Après une année à essayer toutes les marques de nourriture existantes sur le marché, Joana se résigne à lui concevoir des plats sur mesure: “comme je ne trouvais pas de solutions, je me suis mise à suivre des formations en nutrition animale et à cuisiner maison pour mon chien. Je me suis lancée ensuite dans mon projet d’entreprise en imaginant une cuisine professionnelle pour les chiens d’abord, puis les chats. Au départ, mon idée c’est d’aider des animaux – et leurs propriétaires – qui souffrent du même genre de problèmes que Sirius, et pour lesquels il n’existe aucune solution sur le marché au niveau alimentaire.”

Mettre les petits plats dans les grands
En mai 2019, Joana Santos aménage à La Chaux-de-Fonds la partie du bas de son logement. En décembre de la même année, un article dans le journal la fait connaître. “A ce moment, la demande a un peu explosé. J’ai dû engager quelqu’un directement. Dès février 2020, j’ai compris que soit je commençais à refuser des clients, soit j’agrandissais les locaux. Comme j’aurais été incapable de dire non à quelqu’un qui aurait eu besoin d’aide pour les mêmes problèmes que j’ai rencontrés, j’ai cherché un lieu plus grand”, raconte la jeune femme.
L’entreprise est désormais installée à Villeret. Pour l’anecdote Joana a racheté la plus vieille maison du village, ayant servie de premier atelier à une célèbre marque d’horlogerie. La maison a été rénovée et dotée d’une chambre froide et d’une cuisine professionnelle au rez-de-chaussée.
Les menus de base sont conçus par Joana Santos et son équipe grâce à la formation en nutrition qu’elle a suivie. Désormais, ils proposent des modèles de menus de base pour un chien ou chat en bonne santé ainsi que pour certaines maladies connues. Et pour les cas spécifiques, l’entreprise sollicite l’avis de vétérinaires afin d’adapter les préparations à la pathologie de l’animal.

A sa connaissance son entreprise est la seule à fournir ce type de solutions alimentaires en Suisse. L’entrepreneuse explique ainsi l’originalité de son produit: “Nous ajoutons des compléments alimentaires, des produits uniquement naturels, qui sont incorporés aux portions par rapport aux besoins spécifiques de chaque animal. Tout est mis sous-vide et congelé ensuite. Nous n’employons aucun additif ni conservateur.”

A la conquête de la Suisse allemande
L’entreprise créée par Joana Santos est en pleine expansion. Presque 2 ans après sa création, ce sont entre 2 et 3 tonnes de préparations mensuelles qui sortent de la cuisine de Villeret. “Quand j’ai démarré, je pensais gérer ma petite entreprise toute seule. Je me disais même que j’allais manquer de clients à un moment donné et reprendre une vie normale. Je me suis faite surprendre par la demande”, explique l’entrepreneuse. Et d’ajouter: “normalement quand une entreprise démarre, si tout va bien, il y a toujours un moment de croissance, puis de stabilisation et à nouveau de la croissance. Dans notre cas, nous sommes toujours en croissance non-stop, avec des pics parfois élevés d’activités qui augmentent la charge de travail de façon importante d’une semaine à l’autre.”
A l’heure actuelle Dog’s Food Corner compte près de 450 clients en Suisse. Désormais l’idée c’est de construire un modèle d’affaires solide pour pérenniser l’entreprise. Avec l’aide de Thomas Meier, le coach Affaires platinn, Joana évalue la possibilité d’élargir un jour la gamme des préparations à d’autres espèces animales. Elle aimerait également si le temps le lui permet suivre d’autres cours spécialisés en alimentation animale. Pour le moment Joana vit à fond. Passionnée par les affaires et le développement de sa société, elle entend bien s’inscrire à des cours d’allemand, histoire de mieux s’ouvrir les portes du marché de la Suisse allemande.

Pour en savoir plus… www.dogsfoodcorner.ch

par Arnaud Gariépy

L’avis de l’entrepreneuse
A l’issue d’une première phase de coaching, Joana Santos se dit ravie du travail accompli avec Thomas Meier: “Il m’a beaucoup aidé en termes de vision et de stratégie. Nous avons notamment réfléchi aux possibilités de distribution avec des points de collecte. Pour le moment nous fonctionnons avec des livraisons à domicile, mais si notre croissance se poursuit ainsi, nous savons qu’à un moment donné ce ne sera plus possible de fonctionner comme ça. Il faut donc imaginer la suite et une chaîne de distribution efficace.
Étant donné que je n’ai pas fait de grandes études pour devenir entrepreneuse, j’ai besoin d’échanger pour trouver les bonnes solutions. Dans les petites entreprises c’est important d’avoir quelqu’un d’expérimenté à vos côtés, qui apporte un regard externe, qui connaît le monde des affaires et peut vous guider avant de commettre une grosse erreur.
Thomas est toujours disponible pour fournir un conseil. Il m’a ouvert les yeux sur les éléments à traiter pour poursuivre l’aventure. A un certain moment le risque c’est aussi de grandir trop vite avec la demande, il faut parfois savoir freiner pour régler certaines choses et garder le contrôle de la croissance ensuite.
Si je n’avais pas eu de coaching à certains moments, je ne pense pas que je serais arrivée aussi loin.”

L’apport de platinn
De son côté, Thomas Meier revient sur les principales avancées menées jusqu’ici: “Joana Santos a d’abord développé Dog’s Food Corner avec son carnet d’adresses et le bouche-à-oreille dans sa région. C’est une personne pleine d’énergie qui a cru en ses idées. C’est admirable de voir le soin qu’elle met avec ses collaborateurs à préparer leurs produits. C’est quelqu’un de très impliqué, qui place l’humain et le respect du vivant au centre de son travail. Aujourd’hui, Joana a obtenu le respect des vétérinaires et des milieux académiques comme le Tierspital de Berne et celui de Zürich. Les préparations qui sortent de sa cuisine sur prescriptions médicales sont des recettes qu’on ne pourrait pas élaborer chez nous à la maison. Il y a un vrai savoir-faire en matière de santé animale.
Quand nous avons démarré le coaching, il fallait réfléchir et revoir certaines méthodes et déterminer les nécessités. Par exemple il fallait prévoir de rentabiliser la cuisine professionnelle et toutes les infrastructures.
Nous avons aussi repensé la manière d’entrer en contact avec la clientèle. Lorsqu’elle a démarré Joana pouvait connaître le nom du chien ou du chat de chaque propriétaire. Elle posait plein de questions pour définir la recette à cuisiner. C’était une manière qui convenait à ce moment-là, mais il faut changer de méthodologie si on souhaite aider des milliers de propriétaires d’animaux.
Nous avons également beaucoup travaillé sur la question du gaspillage alimentaire. Les produits de Dog’s Food Corner s’inscrivent dans une démarche durable. Les matières premières sont locales et permettent de valoriser de la viande ou des légumes qui finiraient soit à la poubelle ou soit à faire du biogaz. Je pense qu’une partie de la clientèle qui est prête à prendre soin d’animaux de compagnie sera aussi sensible à ces aspects-là.”

 

Découvrir davantage de cas

Logo_BetterStudy

Tirer tous les enseignements

BetterStudy est une plateforme de formation en ligne dans les domaines de la comptabilité et des ressources humaines. L’entreprise accompagne ses utilisateurs