European Innovation Council, attrayant pour les PMERéalisations › Sy & Se
Sy & Se

Sy & Se

  • Entreprise: Sy & Se

D’une idée à un produit

18 Mars 2019

La start-up Sy&Se a créé une technique révolutionnaire permettant de joindre des matériaux sans soudure. Interview sur les perspectives avec Sébastien Brun.

focus_platinn_77_SBrun_nb

Quelle est la technique développée par Sy&Se?
Notre technique permet d’assembler du verre à un métal, ou du verre à de la céramique, sans passer par l’état de fusion. Comme il n’y a pas d’interface entre les deux matériaux, cela s’appelle du "direct bonding". Concrètement, pour joindre deux matériaux, il y a toujours besoin d’un apport d’énergie. Plutôt que d’utiliser la chaleur avec des soudures, nous amenons un champ électromagnétique à basse température, et d’une manière très localisée, seulement sur les atomes de l’interface.

Comment est venue cette innovation?
J’étais collaborateur scientifique à la Haute École Arc dans le domaine de la microtechnique. Dans le cadre d’une analyse des matériaux, nous nous sommes rendu compte que l’utilisation de la technique de diffusion des particules pouvait résoudre énormément de problèmes liés aux assemblages; des problèmes généralement liés à une perte d'étanchéité, à la corrosion ou à l'oxydation des soudures. L'idée était donc de fournir une alternative nouvelle, via un projet CTI (Commission pour la Technologie et l'Innovation de la Confédération – devenue Innosuisse). Et il a vite été évident qu’il fallait créer une start-up, ce qui permettrait à terme de produire une machine capable de réaliser cette idée.

Comment s’est passée votre rencontre avec platinn?
Le contact avec platinn s’est fait de manière assez naturelle. Notre concept de business a gagné le prix CTI/EPFL Entrepreneurship en 2015. Cela nous a permis de rencontrer les différents acteurs que sont le canton de Neuchâtel avec qui on discute beaucoup, l'agence suisse pour l’encouragement de l’innovation Innosuisse et platinn qui, selon moi, est le point de contact entre tous ces interlocuteurs et les industries de la région. Ensuite, lorsque l’on crée une start-up, on se retrouve devant une page blanche. Il y a énormément à faire dans des domaines très variés. L’apport du coach platinn Patrick Albert a été fantastique. Au commencement, je pensais que le "business plan" était un passage obligé pour aller vers les investisseurs, mais pas forcément très utile au-delà. Le coach m’a permis de comprendre les mécanismes financiers et d'utiliser cet outil important pour développer mon business, que ce soit pour définir un volume d’affaires ou encore le prix à l’unité. Ce dernier point est très important. Il est parfois très difficile de connaître le coût d’un assemblage. Les chiffres ne sont pas connus. Tout le travail est donc de fixer un prix cohérent. C’est un domaine particulier et délicat. Au final, cela nous a apporté une expertise et une qualité primordiales, notamment par rapport à la clientèle internationale.

Comment voyez-vous l’avenir?
Les perspectives sont très bonnes. Nous sommes en discussion avec des multinationales. Nous avons énormément de demandes, et c’est un luxe de pouvoir les sélectionner. Nous allons, dans un premier temps, faire nos premières rentrées financières avec de la sous-traitance sur un marché local. Puis, nous espérons développer un deuxième marché plus global à moyen terme, d’ici une année environ. L'opération vise à vendre directement des machines utilisant notre technique de "direct bonding" à de grandes multinationales.

L’avis du coach
«Je suis la société depuis deux ans, relate Patrick Albert. Ce projet autour du passage à l'industrialisation d’une technologie innovante qui permet, au final, la création d’emplois est vraiment très enthousiasmant. Dans un premier temps, mon rôle a été de faire prendre conscience à Sébastien Brun du grand potentiel de son projet afin qu’il s’engage à fond. Au début, il ne travaillait qu’à hauteur de 20% dans Sy&Se. Il a fallu le convaincre de se lancer vraiment dans cette aventure, et ceci afin de profiter de l’énorme potentiel de sa technologie. Je l’ai ensuite accompagné lors de la création de dossiers, notamment pour le Prix BCN Innovation 2018 remporté par l’entreprise. Enfin, mon apport actuel se situe au niveau du positionnement du business de la société, à savoir comment elle aborde les différents marchés dans un contexte commercial.»

Pour en savoir plus...
www.syandse.ch

par Loïc Delacour

ALBERT Patrickcontacter

ALBERT Patrick

Domaines

  • Technologiques: Microélectronique, Microsystèmes
  • Applicatifs: Automobile, Communications, Industriel, Horlogerie
  • Spécialités: Stratégie d’Entreprise, Développement d’Affaires, Open Innovation
  • Expert à la Commission Européenne (ECSEL)

Expérience & formation

  • Double formation d’ingénieur et marketing/managériale
  • 25 années expérience, dont 15 dans la gestion d’unités d’affaires
  • Management interimaire, coaching de PME et start-up
  • Administrateur de sociétés

Langues

  • français
  • anglais
Services platinn: Affaires Coopération

Coopération

Le service de développement de partenariats et coopération vise en particulier:

  • l’analyse du potentiel des projets d’innovation;
  • la création de partenariats;
  • l’accès aux fonds publics;
  • le montage de projets de coopération (structure, gouvernance, propriété intellectuelle, finance, risques);
  • la négociation des contrats de coopération.
 
 
 
 

suite ›

Bulletins Focus

Titre Année Description Téléchargement
focus No 77 (mars 2019) 2019
  • D’une idée à un produit
    La start-up Sy&Se a créé une technique révolutionnaire permettant de joindre des matériaux sans soudure. Interview sur les perspectives avec Sébastien Brun.
  • L’entreprise qui va révolutionner l’automatisation industrielle
    Fondée en 2018, la société suisse romande KOMP-ACT est à un tournant et pourrait bien connaître un succès retentissant. Sa technologie concerne de très vastes secteurs industriels.
  • Trois entreprises coachées vous font voir Le Monde de Demain
    Secteur phare du dynamisme économique du canton, l'industrie de Genève est à l’honneur dans un nouveau magazine sur Léman Bleu. Intitulée "Le Monde de Demain", la série d’émissions s'intéresse à l’innovation des entreprises genevoises et amènera le public au cœur des sociétés industrielles et technologiques pour découvrir le savoir-faire, la diversité des métiers et les talents des entreprises à la pointe du secteur et leaders dans leur domaine.
  • Accompagner la digitalisation des entreprises
    La société fribourgeoise Burning Box SA crée des logiciels aussi bien pour des clients actifs dans le courtage d’assurance que dans le domaine industriel.
fr (2,28 MB)