L'Instrument PME accessible aux entreprises suissesRéalisations › Sorba
Sorba

Sorba

  • Entreprise: Sorba

TEFA: un substitut de tourbe innovant élaboré à partir de tiges maïs

15 Décembre 2015

Sur son tout premier site de production installé à Bienne, l’entreprise Sorba a mis au point un substrat végétal inédit et à fort potentiel environnemental. Par Sophie Mastelinck Bass

focus_platinn_52_SGrass

La tige de maïs comme super absorbant naturel
Le fondateur de Sorba, Stefan Grass, s’appuie sur la capacité d’absorption d’une tige de maïs dont le tissu spongieux peut retenir jusqu’à 30 fois son propre poids en liquide. Fort de ce constat, l’ingénieur agronome imagine diverses applications à cette alternative aux matières absorbantes chimiques non dégradables. «En marge de ce produit, appelé BABS et déjà utilisé pour augmenter la rétention d’eau des substrats végétaux classiques, est apparu le TEFA. Doté des mêmes propriétés que la tourbe organique et d’un fort potentiel en termes de volume et de prix, ce substitut naturel peut cette fois percer un nouveau marché», explique l’entrepreneur.

Bien plus qu’un substitut de tourbe
La tourbe de nos jardinières et balconnières provient pour l’essentiel des pays baltes. Chaque année, 30 millions de m3 de cette matière fossile sont extraits et acheminés à travers l’Europe, générant quelque 8 millions de tonnes de CO2. «Le substrat végétal TEFA est, quant à lui, entièrement renouvelable et peut, selon une analyse récente de son cycle de vie, réduire les émissions de CO2 de 90%», poursuit Stefan Grass. «De plus, la paille de maïs présente bien des atouts: sa proximité, son entière disponibilité puisqu’elle n’est pas recyclée après la récolte des épis, et enfin son volume potentiel.» Comparé à la tourbe de coco venue d’Inde et d’Asie, ou les copeaux de bois plus chers et surtout destinés au chauffage, le TEFA intéresse particulièrement le marché du jardinage et des cultures sous serre.

Prochaines étapes pour Sorba
Dans la mesure où la production du TEFA dépend des producteurs de maïs locaux ainsi que des périodes de récolte, la demande dépasse déjà les capacités d’approvisionnement en Suisse. Sorba doit aujourd’hui décentraliser sa production. «Sachant que la matière première est ramassée et broyée localement, une utilisation industrielle exige davantage de volume et moins de fournisseurs. Nos prochains partenaires se trouvent chez les pays producteurs de maïs et consommateurs de tourbe. Un premier site commercial est en cours de développement en Allemagne du Sud et d’autres unités additionnelles sont prévues, notamment en Grande-Bretagne, où la tourbe organique sera interdite dès 2020», précise Stefan Grass.

L'avis du coach
Alexandre Coquoz, qui suit le développement de Sorba depuis plusieurs années, revient sur le potentiel du produit. «La marque Ricoter a largement plébiscité ce processus innovant et acheté la totalité du TEFA qui sortira bientôt du site de Bienne. En outre, l’opportunité de développer des produits à très forte valeur ajoutée à partir d’un produit de masse représente une réelle performance. Le BABS converti en absorbant d'ammoniaque en est la prochaine illustration.»

L’avis de l’entrepreneur
«Tant au plan financier – avec notamment l'obtention d'un cautionnement du Fonds de Technologie – que stratégique, un tel soutien aide l’entrepreneur à rester clairvoyant. Si Sorba souhaite désormais introduire son procédé de fabrication sur d’autres marchés, il lui faut mettre en place des partenariats efficients et pérennes; une des prérogatives de platinn dont elle pourra également tirer parti.»

Pour en savoir plus...

www.sorba-absorber.ch

COQUOZ Alexandrecontacter

COQUOZ Alexandre

Domaines :

  • investissement & fonds d'investissement
  • stratégie de financement spécialisé pour start-up

Expérience & formation :

  • financement
  • évaluation des sociétés spécialisé en start-up
  • conseils d'administrations
  • licence en économie, Université de Fribourg
  • master en sciences des télécommunications, Université du Colorado, USA

Langues :

  • français
  • allemand
  • anglais
Services platinn: Affaires Finance

Finance

Le Service Finance soutient les entreprises innovatrices dans leur recherche de financement par:

  • l’élaboration de la stratégie de financement et la certification du dossier;
  • l'accès à un vaste réseau d'investisseurs et de sources de financement;
  • la mise en relation entre investisseurs et entreprises;
  • la négociation et la levée de fonds.
 
 

suite ›

Bulletins Focus

Titre Année Description Téléchargement
focus No 52 (Décembre 2015) 2015
  • KOSHA insuffle une âme aux objets
    La jeune marque lausannoise revisite des objets choisis, version low tech. Explications avec son fondateur Claudio D’Amore.
  • Une planification financière top pour assurer la pérennité d’une start-up high teche
    Spin off de l'EPFL, Attolight SA a développé une technologie unique pour déceler les défauts des matériaux. Mais pour commercialiser avec succès ses machines, il fallait maîtriser très vite et parfaitement la planification financière.
  • L’apprentissage par l’échec, de préférence celui des autres
    Des déconvenues dans votre parcours d’entrepreneur, voire des revers à votre compteur? Possible et tout à fait humain. Ce qui l’est moins, c’est d’en parler, de le partager. L’émergence des réseaux et l’univers toujours plus collaboratif dans lequel nous évoluons tendent à changer progressivement la donne.
  • TEFA: un substitut de tourbe innovant élaboré à partir de tiges maïs
    Sur son tout premier site de production installé à Bienne, l’entreprise Sorba a mis au point un substrat végétal inédit et à fort potentiel environnemental.
fr (4,29 MB)