L'Instrument PME accessible aux entreprises suissesRéalisations › Plair SA
Plair SA

Plair SA

  • Entreprise: Plair SA

Innover pour mieux respirer

15 Juillet 2015

Grâce à son nouveau concept destiné aux professionnels, Plair SA traque les particules allergènes présentes dans l’air. Explications avec Svetlana Afonina.

focus_platinn_49_SAfonina

Comment est née votre start-up?
Plair SA est une spin-off de la faculté des sciences de l’Université de Genève où notre CEO, Denis Kiselev et moi-même avons effectué notre doctorat en Physique. C’est dans ce cadre et en collaboration avec l’Office fédéral de météorologie et de climatologie MétéoSuisse que nous avons développé un appareil susceptible de mesurer un large spectre de particules solides et organiques présentes dans l’air.

Après validation de notre technologie, la start-up est née en 2014 avec pour objectif de commercialiser la solution aboutie.

Quels sont les atouts de cette technologie?
Notre appareil PA-300 est des plus innovants. Grâce à une technologie laser très avancée, il peut détecter en temps réel la présence d’allergènes de types pollens ou spores ainsi que quelques polluants présents dans l’air. Il est aujourd’hui essentiellement dédié à la détection des pollens: un de nos détecteurs, acheté par MétéoSuisse, a déjà été installé à Payerne et intégré dans son réseau de 14 stations de monitoring. Les méthodes standard de détection pollinique nécessitent une analyse manuelle qui, après la récolte des pollens sur site, est réalisée en laboratoire. Les résultats sont publiés une fois par semaine, ce qui est loin d’être optimal pour une alerte efficace aux allergies! Notre système, basé sur une bibliothèque de signaux, permet d’identifier les particules selon leurs caractéristiques spécifiques. Les services météorologiques et environnementaux bénéficieront ainsi d’une mesure de qualité, en temps réel et automatique, c’est-à-dire sans intervention d’opérateur.

Quels objectifs pour l’avenir?
Avec un taux de la population allergique aux pollens s’élevant à 20% et en augmentation constante, cette question préoccupe de plus en plus les pouvoirs publics qui, en s’appuyant sur des mesures instantanées, pourront mieux informer les médecins et les personnes concernées. Parmi les diverses institutions séduites par notre produit, on compte également des services météorologiques étrangers (Espagne, Corée du Sud, Allemagne, Danemark, France, Russie, Mexique, etc.) pour qui les résultats de MétéoSuisse dans ce domaine font figure de référence. D’autres applications, notamment ciblées sur la mesure de polluants atmosphériques ou encore la détection des aérosols biologiques pathogènes, ou toxines, sont envisageables. Elles pourraient cette fois intéresser l’industrie pharmaceutique ou la sécurité civile avec qui de nouveaux projets pilotes seraient alors possibles.

L’apport de platinn
Jean-Marc Hilfiker, attaché à l’Antenne genevoise, soutient Plair SA dans son développement: «Nous avons été mis en contact grâce à la FONGIT qui héberge actuellement la start-up. Le réseau platinn a permis aux entrepreneurs d’accéder plus facilement aux acteurs institutionnels, dont L'Office fédéral de l'environnement (OFEV). L’utilisation de cette technologie pour la mesure de différents polluants ou pathogènes tels que les particules fines ou les bactéries, plus difficiles à détecter que les pollens, permettrait de pénétrer de nouveaux marchés. J’ajouterai, enfin, que la robustesse de cette machine n’est plus à démontrer. Elle fut en effet le seul prototype embarqué à bord du PlanetSolar à ne pas tomber en panne au cours de l’expédition “PlanetSolar DeepWater”, organisée en 2013 par l’Université de Genève pour l’étude du Golf Stream.»

L’avis de l’entrepreneure
«Suite à un premier coaching platinn portant sur le transfert de notre technologie lors de la création de Plair SA, Jean-Marc Hilfiker a considérablement étoffé notre recherche de partenaires stratégiques. La mise en place de la collaboration avec l'OFEV suppose l’identification d’autres partenaires locaux, économiques ou académiques, qui puissent développer notre futur réseau de détecteurs», conclut Svetlana Afonina.

Pour en savoir plus...
www.plair.ch

HILFIKER Jean-Marccontacter

HILFIKER Jean-Marc

Domaines :

  • montage, coordination et gestion de projets innovants et complexes
  • pilotage de consortiums mixtes
  • développement de stratégies d’entreprise et autres organismes (ressources stratégiques, stratégie d’affaires et modèle d’affaires)
  • analyse des liens stratégie-organisation des entreprises

Expérience & formation :

  • biologiste diplômé
  • conception et montage de plateformes de compétences publiques-privées dans les domaines IT et durabilité
  • analyses stratégiques pour la pérennisation des structures (organisation et financement)
  • Co-créateur d’une start-up (technologies environnementales)
  • coaching stratégique de start-up dans les domaines green IT, smart grid, etc.

Langues :

  • français
  • anglais
  • allemand
Services platinn: Coopération

Coopération

Le service de développement de partenariats et coopération vise en particulier:

  • l’analyse du potentiel des projets d’innovation;
  • la création de partenariats;
  • l’accès aux fonds publics;
  • le montage de projets de coopération (structure, gouvernance, propriété intellectuelle, finance, risques);
  • la négociation des contrats de coopération.
 
 
 
 

suite ›

Bulletins Focus

Titre Année Description Téléchargement
focus No 49 (Juillet 2015) 2015
  • Innover pour mieux respirer
    Grâce à son nouveau concept destiné aux professionnels, Plair SA traque les particules allergènes présentes dans l’air. Explications avec Svetlana Afonina.
  • Pour valoriser sa "cleantech" de pointe, RedElec a su réorienter son modèle d’affaires
    Basée à Riddes en Valais, RedElec Technologie SA a changé son modèle d’affaires au bon moment. Du marché 100% étranger de la coloration des jeans, elle est passée au traitement électrochimique des eaux. Avec des perspectives prometteuses à la clef.
  • Les entreprises suisses bénéficiaires du programme Horizon 2020
  • Une nouvelle solution de surveillance magnétique du sol lancée par Infrasurvey.
    Implantée depuis 2010 à Neuchâtel, la société concentre son expertise sur l’observation et l’anticipation des glissements de terrain.
fr (4,60 MB)