L'Instrument PME accessible aux entreprises suissesRéalisations › LS Instruments SA (Histoire d'un succès)
LS Instruments SA  (Histoire d'un succès)

LS Instruments SA (Histoire d'un succès)

  • Entreprise: LS Instruments SA

Histoire d'un succès : LS Instruments - Le trait d'union réussi entre académique et industriel

03 Mai 2011

L’entreprise fribourgeoise poursuit son essor. Créée par des professeurs d’université, elle a su exploiter son marché de niche spécialisé dans l’analyse optique des fluides. Ses clients proviennent aussi bien du monde académique que des multinationales.

Par Anne-France Borgeaud Pierazzi

Leader en rhéologie
L’aventure de LS Instruments commence au sein de l’Université de Fribourg, sous l’impulsion des Professeurs Schurtenberger et Scheffold. La start-up s’installe ensuite chez l’incubateur Fri Up et s’autofinance rapidement. Sa spécialité? Des appareils basés sur la technologie de la diffusion de la lumière ou «Light Scattering» dont est inspiré le nom de l’entreprise.

               


Dr Andreas Charles Völker

Ses produits-phares: des appareils DWS (Diffusing Wave Spectroscopy) pour la rhéologie ou l’étude de la déformation et de l’écoulement des fluides ainsi qu’un spectromètre de DLS et SLS (Dynamic and Static Light Scattering) pour l’analyse de nanostructure et nanoparticule en fluide. Son unicité? De nombreuses solutions pour des défis scientifiques offrant des avantages significatifs. Par exemple des instruments de mesure optique, et non mécanique comme c’est le cas généralement sur le marché rhéologique. La précision du laser et la facilité d’utilisation ont assis la réputation de l’entreprise au-delà des seuls chercheurs académiques. De nombreuses multinationales du monde entier actives dans la chimie comme BASF, Procter & Gamble ou encore Nestlé, utilisent dorénavant ces outils. Que ce soit pour améliorer la viscosité d’émulsions, de shampoings ou de mousses à raser ou encore déterminer l’architecture d’un polymère!

                                                 


DWS ResearchLAB

                             

LS Spectromètre 3D

                                                 

Les raisons du succès
LS Instruments a toujours poursuivi d’étroites collaborations avec des universités comme l’Université de Fribourg, de Karlsruhe et même avec des universités aux Etats-Unis. Certaines de ces collaborations se passent dans le cadre de contrats de recherche ou de projets nationaux (CTI) et européens (FP7). «Nos utilisateurs restent pour une grande partie des centres de recherche. Nous conduisons aussi des workshops dans le cadre académique pour des post-doctorants, l’occasion de présenter notre technologie à des futurs clients potentiels. Notre succès s’explique surtout par les compétences de nos collaborateurs. La Suisse attire les meilleurs scientifiques et nous pouvons bénéficier de talents venus du monde entier. Nous avons pu évoluer du statut de spin-off académique à PME industrielle et commerciale», précise le Dr Andreas Charles Völker, CEO.

L’apport de platinn
«LS Instruments a su faire le pas entre le marché académique et celui de l’industrie avec des appareils maîtrisés et sophistiqués. Le coaching a consisté à structurer la société le long des axes de développement commercial et produit, ainsi qu’à apporter des expertises ponctuelles sur des aspects juridiques et de protection intellectuelle. L’entreprise affiche un chiffre d’affaires en constante progression, c’est un beau succès commercial», raconte Paul-André Vogel, coach platinn, qui continue à soutenir LS Instruments pour l’obtention du label CTI Start-up. (Voir aussi focus no 2.)

L’avis de l’entrepreneur et l’avenir
«platinn nous a aidés à formuler la stratégie de l’entreprise et à obtenir des réponses à nos questions pratiques et financières, surtout pour nous qui venons d’un domaine scientifique. L’objectif pour 2011 est de consolider nos ventes et d’étoffer notre gamme de produits. L’évolution de l’entreprise devrait se poursuivre avec l’introduction d’un nouveau produit et l’engagement de personnel. Nous allons aussi concentrer nos forces de marketing en Chine, un marché qui dispose d’un budget élevé pour la recherche en comparaison internationale», commente Andreas Charles Völker.

Pour en savoir plus…
www.lsinstruments.ch

VOGEL Paul-Andrécontacter

VOGEL Paul-André

Domaines :

  • stratégie d’entreprise
  • développement produits & services
  • industrialisation & commercialisation
  • développement des affaires

Expérience & formation :

  • coach CTI Start-up
  • 15 ans de projets innovation PME et coaching start-up

Langues :

  • français
  • allemand
  • anglais
Services platinn: Affaires

Affaires

Le service de développement des affaires vise en particulier:

 
  • l'augmentation des ventes;
  • la diversification de l'offre;
  • le renforcement des relations clients;
  • la validation et la réalisation d'une idée ou d'un projet d'innovation d'affaires;
  • l'évolution de la stratégie;
  • le financement de la société et des projets d'innovation.
 
 
 

suite ›

Bulletins Focus

Titre Année Description Téléchargement
focus No 15 (Mai-Juin 2011) 2011
  • Odinelixir ou la passion des fleurs
    L’entreprise valaisanne possède plus de 20 ans d’expérience dans la confection d’élixirs floraux de haute qualité. Rencontre avec son directeur, Christian Holenweg.
  • Derrière le temps poétique se cache la créativité d’AGENHOR
    La manufacture familiale conçoit des mécanismes destinés à des maisons horlogères prestigieuses. Elle pense aussi à rester innovante, tant au niveau de ses processus de gestion que d’un nouvel outil informatique adapté.
  • Miauton, l’ère du renouveau
    A la tête de Miauton SA depuis novembre 2009, Olivier Gasser a su faire face à un défi de taille: passer d’une entreprise familiale plus que centenaire à une business unit au sein d’une multinationale.
  • Histoire d’un succès
    LS Instruments - Le trait d’union réussi entre académique et industriel
fr (1,49 MB)