L'Instrument PME accessible aux entreprises suissesRéalisations › Geosatis SA
Geosatis SA

Geosatis SA

  • Entreprise: Geosatis SA

Histoire d’un succès : Geosatis: surveillance électronique innovante en pays horloger

01 Mai 2018

focus_platinn_70_JDemetrio

Basée au Noirmont, Geosatis fabrique des bracelets électroniques pour prisonniers, alliant GPS et radiofréquence. L’entreprise jurassienne s’attaque à un marché mondial en pleine expansion.

L'interview en vidéo

L’éclosion

Le projet germe dans l’esprit de José Demetrio en 2006 après une discussion avec un directeur de prison à la recherche de solutions pour désengorger son établissement. L’expertise en sécurité technique de l’actuel directeur l’amène à fonder Geosatis 4 ans plus tard, entouré de James Colli-Vignarelli et Urs Hunkeler (voir focus No 30). L’entreprise voit d’abord le jour sur le site de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, où elle possède toujours un bureau. Mais rapidement à la recherche de partenaires spécialisés dans la fabrication de bracelets, la société va finir par s’installer au Noirmont, tirant parti de l‘héritage horloger de la région. Aujourd’hui, ce sont une cinquantaine de collaborateurs qui ont rejoint le fondateur, alors que les structures américaine et asiatique de l’entreprise sont en phase de mise en place. Habitué à la gestion à distance, José Demetrio l’envisage de pair avec la croissance. «Nous sommes présents sur tous les continents et voulons y augmenter nos parts de marchés. Notre technologie est actuellement active dans 11 pays et en test dans une vingtaine d’autres. C’est une croissance massive. A ce jour, nous restons les seuls fabricants en Europe avec de la concurrence qui vient d’Israël ou des Etats-Unis, alors que l’on parle d’un marché mondial de 1.4 milliard d’ici à 2020.» Le cap des 1'000 détenus portants des bracelets Geosatis à travers le monde est dépassé depuis un certain temps déjà. L’expansion continue et demande à être appréhendée à chaque étape.

L’apport de platinn

focus_platinn_70_Geosatis_bracelet

«Fabriquer un produit c’est facile. L’industrialiser, augmenter ses capacités et le distribuer est un autre métier. Voilà ce que notre coach Pierre Schwab nous a apporté en nous challengeant de l’extérieur sur tous les thèmes liés à cette phase de la vie de l’entreprise.» La croissance reste une gageure avec son lot de paramètres: liquidités, actionnaires, collaborateurs, etc. «Le coaching platinn a répondu aux défis de la structuration de la société et à son industrialisation avec une vraie méthodologie pour arriver à un résultat industriel et industrialisable», explique le patron.

L’avis de l’entrepreneur

«J’ai eu beaucoup de chance d’avoir Pierre. Il a une expérience problème. Peut-être pas issue du même secteur d’activité, mais il a déjà vécu certains épisodes de la croissance d’une société. C’est cette expertise terrain qui est importante. Voilà le type d’accompagnement dont nous avons bénéficié avec platinn. Je pense qu’il est lié à une grande partie de la réussite de ce que nous sommes en train de faire, parce qu’il était là au bon moment, parce qu’il a eu le bon mot au moment où il le fallait, la question pertinente, et agaçante, pour nous faire réfléchir à d’autres facettes du prisme.»

L’avis du coach

Pierre Schwab, accrédité au Service Affaires, garde un souvenir très agréable de cette expérience de coaching et fait le bilan à ce stade: «Il reste évidemment du chemin à faire, mais c’est une magnifique réussite, pour un ensemble de raisons. Leur produit a démontré une efficacité et une différentiation notable face aux offres de la concurrence. Ils ont su lever des capitaux importants. C’est une belle "success story", également pour le canton, car c’est un enrichissement pour la région d’avoir pu attirer dans le Jura des profils comme ceux présents chez Geosatis.»

Pour en savoir plus...

www.geo-satis.com

Par Stéphane Matteo

Un bracelet qui améliore la réinsertion sociale

22 Mars 2013

L’outil de la start-up jurassienne Geosatis permet l’accompagnement des délinquants. José Demetrio, l'un des fondateurs, explique le potentiel du bracelet.

Par Anne-France Borgeaud Pierazzi

Dans quel contexte est née Geosatis?
L’idée du bracelet trouve son origine en 2006 dans le cadre d’une discussion avec le sous-directeur de Champ-Dollon, la prison la plus peuplée de Suisse. Quelles sont les solutions pour endiguer la surpopulation carcérale et les coûts? Quelles mesures pourraient faciliter la réinsertion rapide des petits délinquants? Il y avait un réel besoin pour une invention électronique sécurisée intégrant un système de localisation, de suivi et de communication. Partant de ce constat, il y avait donc une place à prendre dans ce marché pour développer un produit très pointu. L’aventure de Geosatis a débuté au sein de l’incubateur de l’EPFL.

               


José Demetrio, CEO

En collaboration avec James Colli-Vignarelli et Urs Hunkeler, j’ai créé la société en 2010. Notre bracelet, qui ressemble à un anneau, se positionne comme un outil de surveillance innovant et plus performant que ceux proposés par la concurrence – essentiellement israélienne et américaine.

Quels sont les avantages de votre bracelet?
Geosatis a été un précurseur dans son domaine en offrant un dispositif combinant la resocialisation et la protection de la société. Elle est à ce jour l’unique concepteur et fabricant de ce type de bracelet en Europe. Nous avons opté pour une approche holistique visant la baisse de récidive. En effet, sur 100 personnes ayant déjà été incarcérées, environ 60% retournent en prison. Selon nos estimations, ce taux serait divisé par deux si les délinquants pouvaient bénéficier du port du bracelet et poursuivre leur vie sociale et professionnelle au grand soulagement de leur famille. Notre outil donne donc les moyens à ces personnes de se réinsérer dans les plus brefs délais. Après plusieurs prototypes, le bracelet est arrivé à maturation: très ergonomique, discret (il se fixe à la cheville sous une chaussette) et rempli de technologie à 85% suisse ou européenne.

               


Bracelet électronique

Comment percevez-vous le futur?
Très vite, nous avons gagné des prix, ce qui nous a confortés dans notre modèle d’affaires. Nous avons aussi reçu des conseils et des soutiens de plusieurs organismes dont platinn. En nous différenciant de nos concurrents grâce à un système GPS relié à une plateforme informatique et une production sur sol helvétique, nous nous attaquons sereinement à la phase commerciale cette année. Beaucoup de pays attendent aussi notre technologie, comme les pays du Golfe. D’ici à 2020, nous envisageons de distribuer entre 300 et 700 bracelets en Suisse, 10'000 en Europe et plusieurs milliers au Brésil et en Afrique du Sud.

L’apport de platinn
«Le coaching platinn a aidé la start-up dans l’élaboration de son plan d’affaires et dans l’examen du produit sous l’angle stratégique à moyen terme. Il s’agissait aussi de mettre Geosatis en relation avec des partenaires. Il est intéressant de relever que cette spin-off de l’EPFL s’est installée dans le Jura. Le tissu local à haute valeur ajoutée a su attirer toute une équipe très qualifiée; c’est donc un cas exemplaire pour Creapole! L’entreprise répond actuellement à des appels d’offre et cherche à lever des fonds», explique Pierre Schwab, coach platinn.

L’avis de l’entrepreneur
«Nous avons été soutenus dès le démarrage par Jean-Philippe Lallement, directeur du Parc Scientifique de l’EPFL, et par la promotion économique du Jura, puis Pierre Schwab de Creapole à Delémont. L’accompagnement platinn a été très porteur tout au long du développement de Geosatis. La mise à disposition de leurs talents et de leur longue expérience industrielle a joué un rôle prépondérant, nous ouvrant de nombreuses portes. Ils ont complété nos compétences en apportant une vision du marché que nous n’avions pas», témoigne José Demetrio.

Pour en savoir plus...
www.geo-satis.com

SCHWAB Pierre A.contacter

SCHWAB Pierre A.

Domaines :

  • stratégie d'entreprise et management
  • développement d'affaires
  • marketing et distribution internationale
  • développement de produits
  • coaching de start-up

Expérience & formation :

  • direction générale PME horlogère
  • marketing et vente internationale
  • gestion financière
  • licence HEC Lausanne

Langues :

  • français
  • allemand
  • anglais
Services platinn: Affaires

Affaires

Le service de développement des affaires vise en particulier:

 
  • l'augmentation des ventes;
  • la diversification de l'offre;
  • le renforcement des relations clients;
  • la validation et la réalisation d'une idée ou d'un projet d'innovation d'affaires;
  • l'évolution de la stratégie;
  • le financement de la société et des projets d'innovation.
 
 
 

suite ›

Bulletins Focus

Titre Année Description Téléchargement
focus No 30 (Mars 2013) 2013
  • Un bracelet qui améliore la réinsertion sociale
    L’outil de la start-up jurassienne Geosatis permet l’accompagnement des délinquants. José Demetrio, l'un des fondateurs, explique le potentiel du bracelet.
  • Une production maraîchère entièrement automatisée pour des salades toute l'année
    Sur l’Agropôle de Molondin, près d’Yverdon-les-Bains, Benoît de Combaud, jeune directeur de CombaGroup, défie les lois de la culture hors-sol. Son nouveau concept verra bientôt le jour au sein d’une ferme-pilote.
  • Formation CTI Entrepreneurship: des entrepreneurs au service des entrepreneurs!
    Une nouvelle formation est lancée par la commission pour la technologie et l’innovation (CTI) pour les porteurs de projets novateurs et à forte composante technologique. Une première en Suisse puisque ce seront près de 30 entrepreneurs en série et spécialistes des start-up, dont plusieurs coachs platinn, qui transmettront leur savoir aux participants.
  • Histoire d'un succès (Odys Informatique augmente son offre de solutions logicielles)
    Odys Informatique SA fournit des services sur-mesure et développe des logiciels. Elle étend ses activités avec le lancement d’OdysCube, une solution d’extraction et présentation de données.
fr (3,82 MB)
focus No 70 (mai 2018) 2018
  • Une start-up qui vend du vent
    WindShape s’est spécialisée dans la construction de souffleries pour une industrie des drones en plein essor. Interview.
  • Préparation au décollage chez swiss aeropole
    Déjà opérationnel, le premier aéroport civil de la Broye prendra son envol dans une année avec l’inauguration d’un nouveau bâtiment aéroportuaire. Les opérations, désormais sous la responsabilité de swiss aeropole SA, concernent également la partie parc technologique.
  • Appel à projets: Agri & Co Challenge
    L’appel à projets international dans les secteurs de l’alimentaire, de l’agriculture et de la biomasse est ouvert depuis le 1er mars. Agri & Co Challenge, destiné aux entreprises innovantes dans les secteurs susmentionnés, récompensera les 15 projets les plus prometteurs avec à la clé, des prix d’une valeur totale de CHF 500’000. Les entreprises candidates peuvent déposer leur dossier jusqu’au 31 mai 2018 sur le site Internet www.agricochallenge.org.
  • Histoire d’un succès (Geosatis: surveillance électronique innovante en pays horloger)
    Basée au Noirmont, Geosatis fabrique des bracelets électroniques pour prisonniers, alliant GPS et radiofréquence. L’entreprise jurassienne s’attaque à un marché mondial en pleine expansion.
fr (3,65 MB)