L'Instrument PME accessible aux entreprises suissesRéalisations › Contrinex
Contrinex

Contrinex

  • Entreprise: Contrinex

Une méthode d’assemblage révolutionnaire

09 Février 2016

focus_platinn_53_LGenilloud

Soutenue par un projet CTI, Contrinex a choisi le surmoulage pour améliorer l’assemblage de ses capteurs photoélectriques. Résultat: leur temps d’assemblage a été de réduit d’un facteur 10. Par Nathalie Bloesch

Leader soumis aux mêmes exigences
Contrinex est une entreprise suisse qui a été fondée il y a 43 ans par son président actuel. Leader mondial dans les domaines des capteurs de proximité et de sécurité inductifs et photoélectriques, elle compte 500 collaborateurs de par le monde. Sa position de force sur le marché mondial ne l’empêche pas d’être de plus en plus soumise aux nouvelles exigences du marché. Dans le domaine des capteurs, il s’agit essentiellement d’une forte pression sur les coûts de production, d’une miniaturisation constante, du respect des normes médicales et alimentaires ainsi que des exigences toujours plus sévères en matière d’étanchéité.
Dans le cadre du projet CTI ''AssyCTX'' lancé en 2013 par Contrinex, en collaboration avec l’institut iRAP de la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA-FR) et de platinn, il s’est avéré que si l’on voulait répondre à ces nouvelles exigences, il fallait avant tout revoir la plasturgie des capteurs photoélectriques ainsi que leur processus d’assemblage. Disposant d’une grande pluridisciplinarité autour de la plasturgie, l’HEIA-FR était le partenaire idéal pour compléter les fortes compétences de Contrinex en optoélectronique. Contrinex avait en effet déjà développé un circuit intégré afin de miniaturiser sa gamme de capteurs photoélectriques, mais il lui manquait le ‘’know-how’’ en plasturgie.

Les points à améliorer
Autrefois, la fabrication d’un capteur photoélectrique chez Contrinex nécessitait beaucoup d’opérations d’assemblage. Ces tâches représentent notamment les collages des parties optiques, l’assemblage des divers composants du boîtier plastique, le moulage d’une résine pour étanchéifier le système et enfin un collage du boîtier. Cela peut représenter jusqu’à 60 opérations au total, suivant le modèle de capteur. Pour un capteur de 30 millimètres sur 30, l’assemblage complet s’élève à 15 minutes. Autres désavantages inhérents à l’ancien mode de fabrication: la qualité de l’assemblage est largement tributaire de la dextérité de l’opérateur et la masse de moulage que l’on doit introduire à l’intérieur du boîtier pour en garantir l’étanchéité représente de nombreux risques pour les éléments qu’il contient (par exemple, obstruction des parties optiques).

Simplification et surmoulage
La solution à cet assemblage lourd et risqué devait se résumer à deux étapes: la simplification par la construction d’une subunité préassemblée et une solution intégrative via le surmoulage, un procédé d’injection plastique qui réalise l’assemblage final du produit par une seule et unique opération. Le projet CTI ''AssyCTX'' s’est donc fixé comme objectif de simplifier le produit tout en développant un support de base qui contenait déjà un maximum de composants préassemblés et organisés selon une architecture adaptée au boîtier auquel le support devait s’intégrer. Il s’agissait ensuite de développer une méthode d’enrobage novatrice qui permette de réaliser un assemblage intégratif sans abimer les composants sensibles et qui respecte en même temps de hauts standards d’étanchéité.

Coopération parfaite

focus_platinn_53_Contrinex

«Nous avons apporté toute la partie miniaturisation du circuit électronique, précise Laurent Genilloud, vice-président R&D de Contrinex, ce qui a permis de réduire la taille du capteur d’un tiers. De son côté, l’HEIA-FR s’est attelée au développement du concept produit, au choix des matériaux (avec le support de l’entreprise DuPont de Nemours) ainsi qu’au processus d’assemblage d’intégratif qui a nécessité de nombreuses simulations, analyses et tests. Des solutions ont dû être trouvées pour maîtriser les contraintes critiques lors du processus de surmoulage, telles que les pressions et températures élevées, pour finalement ne pas abimer les composants sensibles comme la partie optique ou électronique. La subunité préassemblée devient avec le surmoulage un boîtier final très résistant et hyper étanche. Il satisfait en effet aux plus hautes exigences industrielles en matière d’étanchéité (la norme IP69K). Cette exigence remplie ainsi que les matériaux choisis tout au long du projet pour la réalisation de ce nouveau capteur nous garantissent le respect des normes médicales internationales (FDA) et alimentaires (EHEDG) et nous permettent de nous établir dans ces nouveaux marchés. Avec ce projet, nous visions une réduction du temps d‘assemblage de 5. L’assemblage intégratif par le surmoulage nous a permis de doubler la mise», conclut Laurent Genilloud.

L’apport de platinn
Pour Christoph Meier, coach platinn qui a accompagné le projet "AssyCTX", «ce fut une expérience passionnante. L’enjeu de ce projet d’innovation avait en effet un but très ambitieux: repositionner une PME sur des marchés internationaux très compétitifs et très exigeants.» Parce que le défi concernait tant le produit que les matériaux et le processus de fabrication, Contrinex s’est vite décidé à faire appel à des partenaires externes. «C’est là que le coaching platinn en coopération a démarré. Il s’est appliqué à de nombreuses questions: le choix du partenaire industriel, la création d’une logique et d’une structure de projet commune, la définition du plan de travail avec ses jalons économico-techniques, la gestion de la propriété intellectuelle, l’organisation du transfert du savoir-faire de l’HEIA-FR vers Contrinex, ou encore la justification d’un co-financement CTI par des effets économiques anticipés. Le leadership rencontré chez Contrinex, ainsi que l'engagement "industriel" du Prof. Bruno Bürgisser de l’HEIA-FR et de son équipe et le travail du fournisseur des matériaux ont enfin largement contribué au succès du projet», conclut Christoph Meier.

L’avis de l’entrepreneur
«Le projet CTI "AssyCTX" dépasse largement le développement d’une nouvelle génération de capteurs, précise Laurent Genilloud. Parce que sa faisabilité a été démontrée sur une application pilote miniaturisée, ce savoir-faire nous permet de disposer d’une nouvelle plateforme de produit qui permet à son tour de réagir beaucoup plus vite aux nouvelles demandes du marché en matière de produits. Grâce à la collaboration intense entre l’HEIA-FR et Contrinex, le savoir-faire en plasturgie s’est transmis tout au long du projet. Il a également été largement documenté, ce qui permet à l’entreprise d’y accéder à tout moment. Enfin, Contrinex a engagé un des collaborateurs qui a travaillé sur le projet au sein de l’HEIA-FR. Du côté de platinn, le coaching de Christoph Meier a été déterminant: son expérience dans le montage de projets CTI nous a permis de consolider notre dossier en présentant notamment un montage de compétences techniques et des coopérations très convaincantes.»

Pour en savoir plus...
www.contrinex.com

MEIER Christophcontacter

MEIER Christoph

Domaines :

  • stratégie d’entreprise (ressources stratégiques, stratégie d’affaires et modèle d’affaires)
  • design organisationnel
  • montage de partenariat et de coopération

Expérience & formation :

  • workshops d’entreprises
  • projets internationaux
  • direction platinn, IMS et président du programme national de transfert technologique de la CTI

Langues :

  • français
  • allemand
  • anglais
  • italien
Services platinn: Coopération

Coopération

Le service de développement de partenariats et coopération vise en particulier:

  • l’analyse du potentiel des projets d’innovation;
  • la création de partenariats;
  • l’accès aux fonds publics;
  • le montage de projets de coopération (structure, gouvernance, propriété intellectuelle, finance, risques);
  • la négociation des contrats de coopération.
 
 
 
 

suite ›

Bulletins Focus

Titre Année Description Téléchargement
focus No 53 (Janvier-Février 2016) 2016
  • Vers la scission de notre industrie?
    Jamais, en 25 ans à la tête d’une organisation de support pour les PME, je n’ai ressenti une telle incertitude des patrons et des cadres quant aux choix stratégiques à prendre.
  • Une méthode d’assemblage révolutionnaire
    Soutenue par un projet CTI, Contrinex a choisi le surmoulage pour améliorer l’assemblage de ses capteurs photoélectriques. Résultat: leur temps d’assemblage a été de réduit d’un facteur 10.
  • matchINVEST lance un module pour les Professionnels
    Après avoir complété le développement des fonctionnalités de base à l'intention des entreprises et des investisseurs, l'équipe matchINVEST élargit ses prestations aux professionnels..
  • Une synergie entre platinn et InnovARC pour soutenir le montage de projets trans-frontaliers innovants
    InnovARC est un projet Interreg porté en Suisse par l'association arcjurassien.ch visant à dynamiser les capacités d’innovation en réseau des entreprises et instituts académiques de l’Arc jurassien franco-suisse.
fr (4,33 MB)