L'Instrument PME accessible aux entreprises suissesRéalisations › CVPC
CVPC

CVPC

  • Entreprise: CVPC

Fédérer pour mieux se développer

14 Mars 2015

Le Centre Valaisan de Perfectionnement Continu (CVPC) est aujourd’hui face à un double défi: s’étendre dans le Chablais et développer sa filière "formations sur mesure en entreprise".

Une réputation solide

Béatrice Monnet

Créé en 1969, le CVPC est dirigé depuis 2002 par Béatrice Monnet, une cheffe d’entreprise qui est arrivée aux commandes du Centre de Perfectionnement avec un grand panel d’expériences professionnelles. Le CVPC jouit d’une belle notoriété en Suisse romande, grâce à la qualité de son offre de formations continues toujours orientée sur la compétitivité des entreprises qui font appel à lui. Ses domaines de perfectionnement: la gestion d'entreprise, la conduite de personnel, le management et la vente. En 2014, 1400 personnes ont suivi les cours du CVPC.

Constamment améliorer son offre

«Mais pour assurer la pérennité de cette belle entreprise, il faut sans arrêt développer et améliorer notre offre globale et spécifique», assure la directrice Béatrice Monnet. Le comité directeur du CVPC a récemment décidé de développer sa filière "formations en entreprise" avec comme objectif avoué de doubler le chiffre d’affaires dans ce domaine, soit de le faire grimper de 10 à 20%. Cette stratégie de développement se double d’une volonté de s’étendre géographiquement au Chablais (Vaud et Valais).

Un double défi

Pour réaliser ses objectifs ambitieux dans le développement, le CVPC a conscience qu’il faut consacrer temps et énergie au changement et recourir à une expertise extérieure et neutre. C’est dans ce sens qu’il a fait appel à platinn et son coach Sébastien Mabillard. «Notre équipe administrative (6 personnes pour 4 postes) et notre pool d’environ 70 professeurs externes constituent une équipe très stable depuis plusieurs années, une situation idéale pour les développements», se réjouit Béatrice Monnet. «Cela ne garantit pas pour autant le succès de notre double projet: le plus grand enjeu, c’est que nous respections les valeurs de qualité du CVPC et que l’on soit tous en axe avec l’objectif final», poursuit-elle.

Oser explorer toutes les pistes

Passer de 10 à 20% du chiffre d’affaires avec la formation sur mesure en entreprise, l’objectif est très clair. Mais les moyens pour y arriver sont multiples et il faut analyser chacun d’entre eux. «La question est: comment réorganiser le Centre de Perfectionnement Continu en interne pour développer avec succès sa filière "formations en entreprise".»
Suite aux rencontres et décisions stratégiques du comité, le coach platinn Sébastien Mabillard est intervenu: «En workshop, nous avons repositionné les compétences de chacun en fonction des objectifs du projet tout en donnant à chacun la possibilité d’exprimer où il a envie d’évoluer.» Béatrice Monnet poursuit: «Puisque nous voulons développer l’offre de formations en entreprise, il faudra mettre l’accent sur le démarchage, trouver des personnalités qui sont elles-mêmes suffisamment entrepreneuses pour entendre et identifier les vrais besoins des clients en matière de formation. Mais pour une réorganisation optimale, il ne fallait pas oublier de faire le point sur les compétences du staff actuel: notre bonne réputation tient aussi à la grande qualité d’encadrement que notre équipe administrative assure aux formateurs. Nous opterons pour un scénario qui permet de poursuivre dans cette voie.»

Se rallier derrière nos valeurs

focus_platinn_46_CVPC_Salle_classe

«Tous les autres choix devront se faire en fonction des valeurs qui nous rassemblent, en l’occurrence la qualité des formateurs (tant dans leurs compétences spécifiques que pédagogiques, dimensions sur lesquelles nous sommes très exigeants au CVPC), le soutien professionnel garanti par notre staff et enfin notre souci constant des besoins des entreprises pour améliorer leur compétitivité», poursuit Béatrice Monnet. «C’est le seul moyen d’obtenir une large adhésion au projet et donc de travailler pour la pérennisation de notre entreprise. Les workshops déjà réalisés dans le cadre du projet mené avec platinn nous ont précisément permis de remettre nos valeurs au centre de notre réflexion. Le choix du modèle: Quel lieu pour notre développement? Quel statut proposerons-nous aux nouveaux collaborateurs (engagement fixe ou mandat) qui viendront renforcer notre filière ‘’formations en entreprise’’? Quels investissements financiers privilégier? Tous ces choix devront être subordonnés à nos valeurs.»

La sagesse de la capitaine

Cette perspective rend l’actuelle directrice confiante: «Soutenu par le plus grand nombre, le modèle choisi sera le bon, même si, comme dans tous changements, des tensions peuvent apparaître. Mais cela fait aussi partie des projets.» Le CVPC s’est donné les moyens et le temps d’analyser sereinement toutes les pistes les plus à même de garantir sa pérennité et son développement.

L’apport de platinn

«Dans ce projet, l’écoute est largement au rendez-vous au CVPC», se réjouit Sébastien Mabillard, coach platinn. «Tant le comité directeur, que la directrice et les collaborateurs, tous sont convaincus qu’il est indispensable de professionnaliser l’ensemble du processus des développements. Le comité directeur a participé à la préparation des workshops, puis aux workshops de diagnostic et de cartographie des compétences. Un soin particulier a été apporté aux feedbacks de ces rencontres. Nous avons aussi procédé de manière ludique: les compétences de chacun ont été présentées par un tiers, ce qui permet de disposer aujourd’hui d’une image cohérente et partagée par tous des compétences existantes et manquantes pour réaliser le double défi décidé par le CVPC.»

L’avis de l’entrepreneur

Comme dans tout projet, il faut que quelqu’un tienne la montre. Le CVPC s’y est pris suffisamment à l’avance «mais comme dans la préparation d’un marathon, il faut avancer de façon régulière et avec une grande rigueur», précise la directrice Béatrice Monnet. «C’est Sébastien Mabillard qui tient le calendrier et le travail déjà effectué avec lui nous a mis dans des conditions de travail idéales. Sans son regard neutre, nous ne serions pas parvenus à une image aussi précise de notre entreprise. Avec en plus toutes les pistes possibles identifiées, nous avons vraiment les moyens de faire les bons choix pour notre avenir. Quand on a affaire à un coach qui est à l’écoute comme M. Mabillard, chaque personne qui participe aux processus de développement (de la direction aux collaborateurs/trices) est en confiance et peut faire preuve de transparence. La transparence qui régit tout ce processus des développements du CVPC est une autre raison d’être convaincus que nous ferons les bons choix pour l’avenir et la pérennité de notre entreprise qui a pour mission de former autant les directions que les collaborateurs afin que les entreprises valaisannes et romandes restent championnes de la compétitivité! Quels nobles et formidables challenges!»

Pour en savoir plus...

www.cvpc.ch

MABILLARD Sébastiencontacter

MABILLARD Sébastien

Responsable Service Affaires

Domaines :

  • stratégie d’entreprise
  • marketing et commercialisation
  • développement produits & services
  • création d’entreprises
  • planification organisationnelle

Expérience & formation :

  • marketing & vente
  • ressources humaines
  • formation et pédagogie
  • finances et controling
  • coaching de start-up et de projets innovants

Langues :

  • français
  • allemand
  • anglais
Services platinn: Affaires Organisation

Organisation

Le service de développement de l’organisation, des ressources et processus vise en particulier:

 
  • l’augmentation de la productivité et des performances;
  • la maîtrise des flux et des procédés;
  • l’utilisation optimale des ressources (humaines et techniques);
  • l'adéquation de l'organisation à la stratégie;
  • l’optimisation des coûts et du fonctionnement.
 
 

suite ›

Bulletins Focus

Titre Année Description Téléchargement
focus No 46 (Mars 2015) 2015
  • Un robot en guise de désherbant
    La start-up ecoRobotix conçoit une machine écologique pour éliminer les mauvaises herbes. Entretien avec son co-fondateur Steve Tanner.
  • Fédérer pour mieux se développer
    Le Centre Valaisan de Perfectionnement Continu (CVPC) est aujourd’hui face à un double défi: s’étendre dans le Chablais et développer sa filière "formations sur mesure en entreprise".
  • Le franc fort vous fait mal? Optez pour platinn!
    Certaines entreprises sont mobilisées en permanence pour améliorer leur productivité. Elles sont donc mieux prêtes à faire preuve de sérénité lors de tempêtes économiques, même si, bien sûr, elles s’en passeraient volontiers. D’autres entreprises y réfléchissent sans doute. Mais certaines ont déjà basculé dans l’expectative, ou pire hélas!
  • Histoire d'un succès (IEM toujours plus présent sur le marché des horodateurs)
    Active dans le domaine du stationnement payant depuis 25 ans, IEM SA (Ingénierie Electronique et Monétique) a su s’imposer sur le marché suisse et européen. Un succès dû à des solutions ciblées et innovantes.
fr (4,56 MB)