Das platinn ModelErfahrungsberichte › Therafit
Therafit

Therafit

  • Unternehmen: Therafit

Thérapies et fitness

12 Juli 2017

focus_platinn_64_MPBonguda

Marie-Pierre Bognuda dirige Therafit depuis quatre ans, période durant laquelle elle a appris à faire rimer croissance avec finance.

Therafit, un fitness de plus?
Le Centre Thérapies manuelles & Fitness Therafit à Châtel-St-Denis est un centre de santé. Nous y faisons de la remise en forme personnalisée, basée sur une large palette de prestations: physiothérapie, fitness, cours collectifs, ostéopathie, thérapies énergétiques, nutrition.

Avec ce côté multidisciplinaire, nous mettons l’accent sur la prévention pour tous les âges et tous les objectifs de santé.

En quoi consiste votre approche?
Nous mettons à disposition l’infrastructure du centre, en responsabilisant les clients vis-à-vis de leur santé. En physiothérapie par exemple, nos patients ont accès gratuitement à la salle de fitness pour favoriser un reconditionnement global en plus de notre travail en thérapie manuelle. C’est une approche complémentaire qui plaît et qui fonctionne. Cette forme de prise en charge est très appréciée car elle permet d’obtenir de meilleurs résultats pour toutes les pathologies.

Comment a débuté Therafit?
Mon projet a commencé en 2013. Pour le démarrage de l’activité, nous avons pu compter sur le support du Cautionnement Romand. Lorsqu’on a débuté, j’étais la seule physio et en tout, nous étions quatre employés plus trois indépendants. Ensuite, nous avons connu une expansion très rapide avec plusieurs embauches chaque année. Aujourd’hui, entre le personnel d’accueil, les thérapeutes et les coachs sportifs, une vingtaine de personnes collaborent avec nous, dont une dizaine est salariée.

Quels étaient les défis durant cette période?
Notre défi - qui est encore une réalité aujourd’hui - c’est d’arriver à gérer les liquidités pour faire face à la croissance correctement. Dans notre cas, c’est de l’ordre de 30% à 40% annuellement. Cela veut dire savoir quand embaucher du personnel, en sachant qu’une augmentation de masse salariale coûte avant de rapporter et que notre marge de manœuvre est celle d’une jeune entreprise.

Comment êtes-vous entrée en contact avec la plateforme d’innovation?
La mise en relation s’est effectuée par le biais de Fri Up. Nous étions à une période charnière où, en faisant mes tableaux de projections, j’ai compris qu’il fallait une approche plus analytique pour chercher des pistes afin de poursuivre notre progression de la même façon. Mon contact chez Fri Up m’a alors orienté vers platinn.

Qu’a apporté le coaching de platinn?
Une des premières étapes effectuée avec Jean-Pierre Häring, coach Finance, a consisté à analyser la productivité de chaque employé du centre. Redéfinir les postes de l’entreprise, savoir ceux qui étaient rentables et ceux qui ne l’étaient pas. C’était quelque chose que je n’avais pas du tout formalisé. Il a pris le temps pour mettre en place des outils que je pouvais utiliser facilement. Cela m’a permis d’avancer et de savoir comment gérer ma croissance pour les nouvelles embauches. Son rôle sur cette période a aussi été de m’aider à appréhender au mieux plusieurs rendez-vous, notamment des négociations avec les créanciers du prêt d’aménagement ou du loyer dans le but de maîtriser mes coûts.

Comment se présente la suite?
Il nous faut poursuivre sur la lancée pour continuer l’expansion de nos activités en accentuant l’aspect novateur de nos prises en charge. Nous avons démontré que le centre avait une raison d’être et qu’il était dans l’intérêt de la collectivité, malgré une polémique autour de sa localisation dans une zone industrielle. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur le lancement de notre nouveau centre de formation pour les professionnels du sport et de la nutrition. Cela fait quasiment un an que nous sommes sur le projet. Le démarrage est prévu en septembre avec trois différents cours à la carte: Pilates, Nutrition et Fitness.

L’avis du coach
Jean-Pierre Häring de conclure: «La réceptivité et la réactivité de Madame Bognuda ont permis à ce projet de très bien se dérouler. Il fallait agir vite. Quelques mois après le début du coaching, elle avait à disposition un budget où tous les arguments de croissance tenaient la route.»

Pour en savoir plus...
www.therafit.ch

www.formationtherafit.ch

L'interview en vidéo

Par Stéphane Matteo

HÄRING Jean-Pierrecontacter

HÄRING Jean-Pierre

Spécialiste Finance

Domaines :

  • organisation et montages financiers
  • développement des affaires
  • audit, préparation acquisition/fusion PME
  • gestion de projets et business plans

Expérience & formation :

  • 25 ans de conseil d’entreprise et coaching PME
  • créations d’entreprises, projets d’innovation
  • gouvernance et conseils d’administration
  • ingénieur chimiste, docteur es science

Langues :

  • français
  • anglais
Leistungen: Finanzierung

Finanzierung

Mit der Dienstleistung «Unternehmensfinanzierung» werden innovative Unternehmen:

  • bei der Festlegung der Finanzierungsstrategie und bei Zertifizierung ihrer Präsentationsunterlagen;
  • bei der Suche möglicher Investoren und Finanzierungsquellen;
  • bei der Kontaktaufnahme mit Investoren, sowie
  • bei den Verhandlungen mit Investoren und Finanzierungsfonds unterstützt.
 

suite ›

Bulletins Focus

Titel Jahr Beschreibung Download
focus No 64 (juillet 2017) 2017
  • Thérapies et fitness
    Marie-Pierre Bognuda dirige Therafit depuis quatre ans, période durant laquelle elle a appris à faire rimer croissance avec finance.
  • Avec l’innovation pour ADN, la start-up INNOmaterials maîtrise sa croissance rapide
    À Courroux (JU), INNOmaterials répond aux demandes les plus incroyables de création de nouveaux matériaux plastiques et caoutchoucs. Pour satisfaire la demande de ses clients, elle prépare sereinement une nouvelle augmentation de capital.
  • La recherche d’investisseurs ne doit plus être un réflexe!
    Trouver le plus vite possible des investisseurs pour lancer ou développer une innovation est devenu un réflexe pour de nombreuses start-up ou PME innovantes. Les banques ne "prêtant qu’aux riches" et l’apport des fondateurs étant souvent limité, il faut bien trouver les ressources quelque part.
  • Histoire d’un succès (BestMile voit grand)
    Trois ans et demi après sa création, la spin-off de l’EPFL a le vent en poupe. Récente annonce parmi les fréquentes actualités de la jeune pousse: une levée de fonds de 2 millions supplémentaires.
fr (1,99 MB)