Offre et Processus: 2 vecteurs d'innovation essentielsNews › Les entreprises misent sur les améliorations de produit et les optimisations de processus

11 January 2019

Il semble devenu plus difficile et plus coûteux pour les entreprises établies en Suisse d’investir dans le développement de produits innovants. Dès lors, elles sont toujours plus nombreuses à privilégier des améliorations de produits existants. En parallèle, ces mêmes entreprises renforcent leurs efforts d’optimisation de leurs processus de production. Tels sont les résultats qui ressortent de la onzième enquête sur la capacité d’innovation de l’économie suisse, qui porte sur les années 2014 à 2016.

Les entreprises misent sur les améliorations de produit et les optimisations de processus

Selon la dernière enquête du Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l’EPFZ sur l’innovation, les entreprises suisses investissent, dans l’ensemble, davantage dans la recherche et développement (R&D) qu’il y a quelques années. Paradoxalement, elles sont moins nombreuses qu’auparavant à investir dans la R&D. Alors qu’au début des années 2000, plus d’une entreprise sur quatre investissait dans la R&D, elles sont aujourd’hui à peine plus d’une sur dix (13,3%). Ce sont les entreprises effectuant leur R&D en Suisse qui sont de moins en moins nombreuses à investir dans la R&D, alors que la part d’entreprises établies en Suisse qui effectuent leur R&D à l’étranger est restée stable.
Dans le domaine de l’innovation, l’écart entre les petites et moyennes entreprises (PME) et les grandes entreprises se creuse. En effet, si l’activité de R&D des grandes entreprises a diminué par rapport à la période 1997-1999, elle affiche tout de même une tendance haussière depuis 2009, tandis que celle des PME ne cesse de régresser depuis l’année 2000.

blur-close-up-engineering-633850

Les entreprises citent comme obstacles majeurs à la réalisation de leur activité d’innovation les coûts élevés, la longue durée d’amortissement des innovations, le manque de fonds propres, le risque de marché élevé et la facilité de reproduction de l’innovation. Le manque de fonds propres ou la difficulté à obtenir des fonds de tiers est surtout un obstacle pour les PME.
Selon l’enquête, le nombre de coopérations de R&D a augmenté. Il a pratiquement doublé parmi les entreprises menant des activités de R&D. À noter que la plus forte augmentation a été enregistrée pour les coopérations de R&D effectuées avec des partenaires étrangers.
D’autres domaines importants pour la capacité d’innovation d’une entreprise ont aussi été examinés dans le cadre de l’enquête. On peut citer entre autres le recours aux offres d’encouragement des pouvoirs publics et l’emploi des technologies de l’information et de la communication.

L’enquête sur l’innovation se base sur un sondage écrit réalisé par le KOF de l’EPFZ sur l’activité d’innovation de l’économie suisse pendant les années 2014 à 2016, auquel ont participé quelque 5600 entreprises ayant plus de cinq employés. C’est la onzième fois que ce sondage est effectué depuis 1998. Il s’agit de la seule enquête en Suisse qui fournit, depuis le milieu des années 1990, des informations sur l’activité d’innovation des entreprises établies en Suisse. Les données sont utiles pour la politique économique de la Suisse et complètent les comparaisons internationales.

Source : SEFRI via le blog The Ark

100 PME prometteuses

PME Magazine, vient de sortir son hors-série intitulé " Suisse romande - 100 PME prometteuses". Un tiers des entreprises présentées sont passées par les services de la plateforme d'innovation. Les voici:

Next ››

Des opportunités pour les sous-traitants industriels neuchâtelois

Quels sont les enjeux actuels et les perspectives pour les entreprises neuchâteloises actives dans la sous-traitance industrielle? Afin de mettre en lumière ces PME dites de l’ombre, la Chambre neuchâteloise du commerce et de l’industrie (CNCI) et la Banque Cantonale Neuchâteloise (BCN) se sont associées à l’Université de Neuchâtel pour établir un diagnostic stratégique de ce secteur d’activités.

Next ››

Programmes internationaux de coopération

Innosuisse désormais chargée des programmes internationaux de coopération

Next ››

Conférence TechnoArk - 25 janvier 2019, Sierre

Comment le digital révolutionnera le monde du travail ?

Next ››

FORWARD 2019, Forum de l’innovation pour les PME

Jeudi 7 février 2019, 10:00-17:00
SwissTech Convention Centre, EPFL, Lausanne

Next ››

Initiatives communautaires pour aider à la transformation vers l’industrie 4.0

Machines intelligentes, fabrication additive, internet des objets, "big data"... Grâce à ces nouvelles technologies, l’industrie se transforme à toute vitesse. En ligne avec la tendance de travailler en réseau et de développer l'intelligence collective, l’OPI a créé des groupes de travail communautaires (GTC) autour de thématiques liées à l’industrie 4.0 pour permettre aux entreprises genevoises d’anticiper ces changements et d’être à la pointe de ces sujets incontournables.

Next ››

Sy&Se remporte le Prix BCN Innovation 2018

Une nouvelle technologie d’assemblage sans colle a séduit le jury du Prix BCN Innovation 2018. La startup chaux-de-fonnière Sy&Se, passée par un coaching du Service Coopération, remporte un chèque de 300 000 francs.

Next ››

Lancement du programme d’impulsion «technologies de fabrication» d’Innosuisse

Programme d’impulsion «Technologies de fabrication», doté de 12 millions de CHF/an pour que la Suisse reste à la pointe du développement et de l'application des technologies digitales.

Next ››

Les entreprises misent de plus en plus sur les améliorations de produit et les optimisations de processus

L'innovation des PME suisses passe toujours plus par des efforts d’optimisation de leurs processus de production.

Next ››

La vision du nouveau directeur de platinn

A la tête de la plateforme d’innovation de Suisse occidentale depuis moins de 100 jours, Pico Lantini dresse les contours du futur soutien à l’innovation.

Next ››

Soutien financier d'InnovARC pour les coachings Coopération

Dans le cadre du partenariat avec InnovARC, le réseau d’impulsion et de soutien à l’innovation de l’Arc jurassien franco-suisse, les entreprises localisées dans les cantons de Berne, Jura, Neuchâtel et Vaud peuvent bénéficier d’un soutien supplémentaire pour leur coaching (phases 2 et 3).

Next ››

A l’écoute des PME

Après 27 ans au service des petites et moyennes entreprises de Suisse occidentale, Christoph Meier prend sa retraite. Etat de situation avec le directeur sortant.

Next ››

Les prochains événements du CSEM

Le CSEM, le Centre suisse d'électronique et de microtechnique organise une série d'événements dans le courant du mois à venir et ce dans différentes villes de Suisse.

Next ››

Prix PERL 2019 – les candidatures sont ouvertes

Pour la 17ème année consécutive, Lausanne Région organise le Trophée PERL qui récompense les startups et entrepreneurs les plus prometteurs de la région lausannoise.

Next ››

Le RGPD, une épée de Damoclès sur la tête des PME?

RGPD A l’occasion de son intervention à la 13e Conférence TechnoArk le 26 janvier dernier, Sébastien Fanti a dressé un petit résumé des risques et des mesures à prendre avant l’entrée en vigueur le 25 mai 2018 du Règlement général sur la protection des données (RGPD) en Suisse.

Next ››

Recapp vainqueur

La start-up Recapp, au bénéfice de coachings du Service Coopération de platinn, remporte le "call for innovation" de Swisscom

Next ››